AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Wasted youth — Pavlina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aiden McMillen
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 10/05/2015
Wasted youth — Pavlina écrit le Dim 20 Sep - 21:28
Les événements qui s'étaient déroulés ces derniers jours paraissaient surréalistes. Toute foi et tout espoir s'étaient écroulés en même temps que les infrastructures de la ville, et avoir été contraint de fuir sur Earthea laissait un goût amer à Aiden. Il n'y était pas à sa place, il n'était pas là où il aurait dû être ; il faisait partie de ces citoyens suffisamment attachés à leur ville pour couler avec lorsqu'une catastrophe arrive. Il ne serait probablement pas venu jusqu'ici s'il n'y avait pas eu la petite.

L'accueil avait été exactement comme il se l'était imaginé : froid et peu enthousiaste. Il s'était au départ empressé de trouver un médecin pour soigner la petite, et une fois que ce fut fait, il perçut enfin l'agacement des autochtones. Accueillir un ou deux pèlerins de temps en temps, cela leur était supportable, mais un arrivage de plusieurs milliers de sinistrés en même temps, semblait contrarier un peu trop leur tranquillité. Mais en y réfléchissant bien, il ne pouvait pas le leur reprocher ; à leur place, il aurait tout bonnement claqué la porte au nez de ces arrivistes.

Inquiet pour la gamine, il ne s'était préoccupé que de sa survie et de sa sécurité, et l'avait gardée avec lui faute de pouvoir trouver quelqu'un d'autre à qui la confier. Après qu'elle ait été soignée, ils avaient été accueillis par un vieux couple qui tenait une auberge rustique en plein cœur de Demetrio. Aiden avait réussi à récupérer de vieux vêtements de paysan un poil trop grand pour lui et des médicaments pour apaiser les douleurs de la petite, qu'il rejoignit dans la chambre de l'auberge qu'on leur avait donné.

Comment va ta blessure ?

Il referme la porte derrière lui, le parquet grince légèrement, de quoi l'irriter suffisamment pour qu'il réprime une grimace. La petite semble s'être réveillée, il aperçoit à nouveau le reste de son bras meurtri bandé jusqu'à l'épaule. Une bien triste mésaventure pour une gamine si jeune. Il s'accroupit devant son lit et pose le sac de médicaments sur le sol, avant d'allumer la petite lampe de chevet.

Tu ne m'as toujours pas dit comment tu t'appelles, petite.
Invité
Invité
Re: Wasted youth — Pavlina écrit le Dim 20 Sep - 22:35


Wasted youth


Pavlina aime rêver. C'est le seul échappatoire qu'elle a pu trouver pour oublier ce monde horrible pendant une nuit. Parfois, elle rêve de ce qu'elle aime, de ce qu'elle veut faire quand elle sera grande, elle rêve beaucoup en sachant que tout ça n'est pas la réalité. Elle rêve dans l'espoir que ses souhaits se réalisent un jour ... Ca ne sera jamais le cas.

La petite se réveille enfin, la douleur emparait son corps entier et elle lâchait un gémissement plaintif. Le lieu où elle se trouvait ... Elle ne connaissait pas du tout.
Autour d'elle, le décor était largement différent de sa maison, de son district. C'était bizarre, Pavlina n'avait jamais vu ça auparavant. Une voix la faisait légèrement sursauter. Elle ne connaissait pas celle-ci mais Pavlina était sûre de l'avoir déjà entendu quelque part. Elle tournait légèrement sa tête vers un homme aux cheveux ténébreux. La jeune fille voulait prendre appui sur ses deux mains pour se redresser mais elle chuta sans comprendre pourquoi. Puis elle lâchait un cri plaintif avant de sentir une douleur horrible au niveau de son bras. Ce bras qu'elle voulait toucher ... Ce bras ... Qu'elle n'avait plus.

- M ... M-m ... M-mon ...

La petite n'arrivait même pas à placer un mot correct. Ses pensées étaient troubles mais pourtant, ses souvenirs revenaient petit à petit : la destruction de Galiea. Pavlina se souvenait vouloir échapper à la mort et qu'elle avait perdu une chose : son bras. Ce n'était pas un rêve.

- ... M-ma.. G-Galiea ...

Les larmes coulent encore une fois le long de ses joues, comme lorsqu'elle s'était affalée au sol dans ce couloir bondé de monde et d'eau. Ce n'était pas un rêve. La petite n'avait pas entendu les questions posées par cet homme qu'elle ne connaissait pas, sa tête allait juste exploser. Elle n'y croyait pas.

La petite se retient de pleurer, elle n'avait pas le droit de pleurer. Elle se retenait mais l'émotion était beaucoup trop intense pour elle, Pavlina se mettait à gémir avant d'éclater en sanglot. Elle avait terriblement mal, elle avait terriblement peur, elle ne comprenait plus rien à la situation.

- ... P-pourquoi ... P-p-pourquoi il a fait ç-ça ...

Pavlina tentait tant bien que de mal à former une phrase entre ses sanglots et ses pleurs, elle voulait comprendre pourquoi ça s'est déroulé comme ça, pourquoi Okeanos avait osé faire ça à son peuple.

- ... J-j-j'ai fait une b-bêtise pour être punie comme ... comme ça ... P-pourquoi ...

Pavlina ne comprenait toujours pas.


Aiden McMillen
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 10/05/2015
Re: Wasted youth — Pavlina écrit le Dim 20 Sep - 23:24
S'il y a bien une chose à laquelle Aiden n'a jamais été confronté de toute sa vie, c'est les enfants. Il ne se souvient même pas de sa propre enfance, et est incapable de relativiser en se disant qu'il a pu être ainsi dans sa jeunesse. Il ne parvient pas à le concevoir. Il voit que la petite essaye de se redresser sans succès, il sent la tristesse et le désespoir qui la submergent soudain. La voir dans un tel état d'accablement lui fend le cœur, lui qui a toujours été insensible au malheur des autres se trouve alors totalement décontenancé.

Il ne sait pas ce qui lui ferait plaisir, ce qui pourrait la faire rire dans ce moment difficile. Il n'a aucune idée de quoi faire pour atténuer ce torrent de larmes, ni même pour simplement la rassurer. Il hésite un instant à aller chercher la tenancière de l'auberge, mais se fait la réflexion que laisser la petite seule alors qu'elle est déjà terrorisée ne serait pas une bonne idée.

Non, tu n'as rien fait de mal.

Il prend la main frêle de la gamine dans la sienne, et caresse doucement de son pouce ses petits doigts décharnés. Il tente de la calmer, mais ne sait pas comment gérer un tel état de panique. Rester serein, lui montrer qu'elle ne risque plus rien. Que le cauchemar est terminé, maintenant. Elle aura certainement du mal à s'habituer à son bras manquant, mais ce sont les épreuves les plus cruelles qui forgent les plus fort caractères.

Hé, ça va aller. Arrête de pleurer.

Sa voix se veut rassurante, mais il n'est pas sûr que ses mots seront réellement efficace. Elle ne semble ni l'écouter ni même l'entendre, perdue dans sa profonde torpeur. Ses mains se posent alors sur ses épaules, il la redresse doucement et l'attire contre lui pour la serrer dans ses bras affectueusement.
Invité
Invité
Re: Wasted youth — Pavlina écrit le Lun 21 Sep - 0:12

Wasted Youth

with Aiden.




Ses oreilles bourdonnent, ses larmes coulent à flot le long de ses joues qui deviennent rouges. Ses yeux noyés dans le chagrin, Pavlina se sentait abandonnée et perdue. Elle qui pensait que sa maman allait la sauver, elle qui pensait qu'Okeanos veillait sur elle comme disait le prêtre des districts ... La petite fille comprenait au moins une chose : que tout cela n'était que mensonge. Elle se dit encore une fois qu'elle n'aurait pas dû naître. Elle n'apportait qu'ennui et malheur à toute personne qu'elle croisait. Peut-être que mourir aurait été la solution, qui sait. Plus elle y pensait, plus elle se disait que oui, elle aurait mieux fait de rester à Galiea. Personne l'attendait, personne ne l'aimait ... Personne ... ?

Pavlina arrête de pleurer. C'était trop soudain pour que ça paraisse réel. C'est bien la première fois qu'elle sentait une chaleur se poser sur sa frêle petite main. Elle regarde celle-ci avec ses grands yeux rouges, les clignant plusieurs fois pour faire couler les larmes salées de son visage. Puis tout s'enchaîne quand l'homme la prit dans ses mains. Elle restait extrêmement silencieuse même si sa respiration était saccadée. Pavlina pensait rêver. Sa maman ne lui avait jamais fait un tel geste dans sa vie, elle n'a jamais eu ce genre d'affection auparavant. Elle mordillait doucement sa lèvre. De son seul petit bras libre, elle entourait la nuque de l'inconnu avant de lâcher de nouveau quelques sanglots.

Hé, ça va aller. Arrête de pleurer.

Pavlina se sentait protégée. Ça ne la calmait pas pour autant, elle n'y arrivait pas. Cet homme ... Elle ne le connaissait pas et pourtant, il venait de faire beaucoup pour la petite fille. Elle n'avait que ces mots là en tête : merci, mais était incapable de les dire correctement. Car si elle était là, c'était grâce à lui seul et à personne d'autre. Les autres Okeanos s'étaient contentés de tracer leur route en écrasant le corps mourant de la petite fille au sol.

Pavlina pleurait jusqu'à mourir de fatigue, jusqu'à ne plus pouvoir couler de larme, jusqu'à s'être calmée. De longues minutes se sont écoulée, peut-être 5 ou 10. La petite fille lâchait la nuque de l'inconnu avant de baisser sa tête. Sa voix se fit très faible, fatiguée d'avoir autant pleurée pour les événements, pour le déluge, pour tout ça.

- P-pourquoi vous faites ça ... On se connait pas ...

Elle ne comprenait pas ça non plus. Pavlina frottait ses yeux de sa seule main libre avant de renifler doucement. Elle se sentait inutile, tellement inutile. Dieu ne l'aimait pas.




Aiden McMillen
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 10/05/2015
Re: Wasted youth — Pavlina écrit le Lun 21 Sep - 0:49
Il ne savait pas réellement pourquoi il faisait ça. Il était certainement le seul con à avoir pensé une seule seconde à faire ça, au milieu de toute cette foule tumultueuse et déchaînée. Sauver la vie de quelqu'un était plus un poids qu'une véritable satisfaction pour Aiden ; il pouvait devenir très facilement irritable lorsque l'on manifestait trop de reconnaissance à son égard. D'autant plus qu'il n'avait jamais aimé les enfants. Il ne les avait jamais compris, n'avait jamais souhaité les comprendre parce qu'il ne supportait pas leurs cris odieux et cette sale habitude qu'ils avaient de se mettre à pleurer toutes les larmes de leur corps à la moindre résistance que les parents opposaient face à leurs caprices. Définitivement, Aiden avait une sainte horreur des enfants.

Alors que s'était-il passé dans sa tête ce jour-là, lorsqu'il avait été pris d'un élan d'héroïsme et avait extirpé la gamine des griffes de la mort ? Il aurait très bien pu la laisser mourir là-bas sans que ça n'affecte sa conscience ou ne l'empêche de dormir la nuit. Pourtant, il n'a pas pu rester face à ce spectacle affligeant sans réagir, et il est incapable de l'expliquer.

Il sent que les sanglots s'atténuent légèrement, la petite semble se calmer peu à peu. Elle pleure toujours, mais la situation s'améliore. Dans un autre contexte, il l'aurait certainement méprisée, mais pas aujourd'hui. Dans sa situation actuelle, elle fait tout de même preuve de beaucoup de courage et Aiden peut tolérer les larmes pour cette fois. Il lui tapote doucement le dos, et répond vaguement à sa question après un court silence.

Parce que personne ne l'aurait fait à ma place, je suppose.

Il s'écarte finalement d'elle, et se penche sur le sac de médicaments qu'il a récupéré pour en extraire un médicament aux plantes supposé calmer les douleurs les plus virulentes. Il le laisse tomber négligemment dans un verre rempli d'eau et le laisse infuser pendant quelques minutes. Il n'a jamais testé les médicaments d'Earthea et n'a aucune idée de l'efficacité qu'il aura, mais il ne peut rien faire de plus que croire ce que les médecins du pays veulent bien lui faire entendre. Il tend le verre à la petite, avec l'espoir qu'elle arrive à le boire sans le faire tomber.

Au risque de me répéter, c'est quoi ton nom ?

Aiden sait se montrer gentil et patient lorsque c'est nécessaire. Mais il ne faut pas trop lui en demander non plus.
Invité
Invité
Re: Wasted youth — Pavlina écrit le Dim 27 Sep - 15:35

Wasted Youth

with Aiden.




Il n'était pas méchant, vraiment pas. Elle qui pensait que le monde n'était qu'une horreur et qu'un enfer, Pavlina découvre un peu de douceur dans ce monde de brute. Sa réponse l'étonnait beaucoup. Personne ne l'aurait fait à ma place, je pense. La petite regarde sur le côté. Cet homme n'a pas faux, personne ne s'est avancé vers Pavlina pour l'aider à part lui. Il a un coeur, cet inconnu. On dirait pas comme ça, mais il est gentil. C'est ce qu'elle était en train de se dire, l'enfant d'Okeanos.

La petite fille voulait mordiller ses ongles mais la disparition de son bras l'en empêchait. Elle se mettait à mordre doucement sa lèvre. Elle détestait cette sensation de vide, cette sensation de ne plus rien avoir, cette douleur. Bien qu'elle soit silencieuse, Pavlina ressentait cette douleur infernale à son épaule. Elle ne sait pas si la douleur est physique ou mentale, elle ne sait plus grand chose, Pavlina. Elle est définitivement perdue.

Perdue et pourtant, la présence de cet homme lui faisait revenir sur le droit chemin. Elle toussait légèrement lorsqu'il lui demandait son prénom "une nouvelle fois". Elle attrape de sa petite main la tasse toute chaude, faisant attention de ne pas se brûler et de ne pas en mettre partout. Elle pose la tasse sur sa couette, afin d'éviter toute brûlure. Pavlina commence à marmonner avant d'hausser le ton de sa voix.

- ... Pavlina.

Elle reniflait légèrement avant d'essuyer ses joues humides.

- Juste ... Pavlina.

Elle lève ses yeux pour mieux voir la personne qui se trouve à ses côtés depuis le début. Il est grand, ses cheveux sont noirs corbeaux, ça pourrait presque lui faire peur.

- ... Et vous ?

La petite fille clignait plusieurs fois des yeux pour faire couler ses dernières larmes.

- ... On est où ... ?

Les questions commence à s'enchaîner, Pavlina commence à se réveiller.




Contenu sponsorisé
Re: Wasted youth — Pavlina écrit le

Wasted youth — Pavlina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ray ◊ The wasted years, the wasted youth. The pretty lies, the ugly truth.
» Pavlina Wood
» the duty of youth is to challenge corruption #KM
» my youth, my youth is yours, a truth so loud you can't ignore | Calypso H. Allister
» svetlana ▷ nowhere to run, nowhere to hide in this world.

Nebula :: 
autres lieux
 :: zone terrestre
-