AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

{ and may the odds be with you ! •• Camille/Nystar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Camille
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 20/12/2015
{ and may the odds be with you ! •• Camille/Nystar écrit le Lun 28 Déc - 0:47





on va bien s'marrer uhuh



Ce soir, Camille est retourné sur sa terre (enfin, «terre» façon de parler ahem) natale, pour faire un petit tour, pour prendre des nouvelles de sa Mamounette, pour suivre un coup de tête qu'il a eu, comme ça. Peut-être pour faire souffler un peu Aharon aussi, parce que même s'il l'aime comme un frère, Camille sait que le plus vieux a du travail. Des responsabilités. Quelque chose que Camille ne connaît pas, ne veut pas connaître. Ça le retiendrait, ça l'enchaînerait sûrement, qu'il se dit. Et ça, il ne veut pas, Camille, il veut être libre, voyage partout, explorer, profiter. Une vie pleine de responsabilités, c'est vraiment pas pour lui.

Pour l'instant, il vient d'arriver, son navire a à peine accosté près de la capitale. Prenant son baluchon, il a sauté hors du bateau, et puis il a fait tout ce qu'il y avait à faire pour se balader tranquillement dans la ville sans se faire attaquer pour motifs administratifs. C'était chiant, mais ça vaut mieux. Surtout depuis qu'il a entendu que le couronnement du nouveau roi de son ancienne nation s'est… Plutôt mal passé. La guerre, hein ? Camille est loin, loin de tout ça. Il veut pas s'en mêler, il ne veut pas savoir.

Évitant le palais et le temple avec soin, le garçon se retrouve à déambuler dans la capitale agitée par les évènements, à contresens d'une foule affolée. Il grimpe sur les toits, aux fenêtres, aux balcons, et il observe, de ses différents perchoirs. Il observe les gens s'agiter comme des bêtes dont on aurait attaqué le troupeau, il observe la tension, la fébrilité monter. Ça l'amuse, lui, il rigole innocemment. Ça continue pendant quelque temps, une heure peut-être, le temps que la nuit tombe doucement sur la capitale.

Et puis il descend finalement, pas parce qu'il a assez emmerdé de gens comme ça, en montant sur leurs balcons, mais parce qu'il en a marre, tout simplement. Après maintes et maintes déambulations, le voilà qui atterrit gracieusement juste devant une sorte de bar. Il y a l'air d'avoir de l'ambiance, alors pourquoi ne pas y aller ? Peut-être qu'il trouvera des informations intéressantes ? En tout cas, ça lui dit bien d'entrer, donc il ne se fait pas prier.

À l'intérieur, c'est très animé, on rit, on boit, on parle fort. Ça lui plaît bien, au Nomade, c'est sympa comme tout ! Il se demande s'il va boire, ce soir. Ça pourrait être problématique, s'il finit bourré il va très certainement le regretter — finir par se réveiller dans le lit d'un(e) inconnu(e) sans aucun souvenir de la nuit dernière n'est pas vraiment son but. Trop de tension au royaume céleste pour ça, ce soir. Il regarde un peu partout, remarque le comptoir sujet à une discussion pour le moins hm, sonore. On repassera.

Non, non, il va plutôt s'installer à une table où les gens jouent, jouent de l'argent, jouent avec de l'argent. Une roulette, une bille, du noir, du rouge. C'est plutôt chouette, ça, et en plus il a un bon feeling, ce soir, le Camille. Il n'a pas beaucoup d'économies, mais ce serait l'occasion de s'en faire, n'est-ce pas ? «Bonsoir bonsoir, je me permets de me joindre à vous mes chers ~», dit-il avec un sourire joueur, sous ses yeux à demi cachés par sa frange épaisse. Une personne bien étrange aux yeux des quelques hommes et femmes qui jouent.

Ce faisant, il s'assoit là où il reste une place, à côté d'un grand brun au chapeau très élégant. Sauf que voilà, il se sent un peu petit, Camille, et en plus sur la banquette il n'y a pas beaucoup de place, il est au bord, il pourrait tomber. Alors, tout naturellement, il se met sur les genoux de l'autre, sans aucune gêne. «Ah, quelle bonne place ! Rajoute-ça à ta mise, monsieur !», dit-il en s'adressant à la personne dont il squatte sans aucune honte les genoux. Et il rajoute quelques pièces à la somme déjà posée sur la table.

La roulette se relance, le bleuté choisissant le numéro sur lequel parier au nom de son partenaire. Woopsie, il aurait peut-être dû attendre. Mais non, Camille il est comme ça, il fait ce qu'il veut, sur le moment, dans le feu de l'action. Et là, il vient de gagner. Comme ça, d'un coup, par un pur hasard, un pur coup de chance, diront certains.

HRP:
 




(c) MEI pour APPLE SPRING






Nystar Gyanburu
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 04/10/2015
{ and may the odds be with you ! •• Camille/Nystar écrit le Mer 30 Déc - 0:20







AND MAY THE ODDS BE WITH YOU !

Les cris et les rires retentissaient dans les rues, sous un doux soleil. Malgré les récents événements, Caelestis continuait de vivre. Tandis que certains religieux disait à qui voulait l'entendre de #PrayForCaelestis, d'autres buvaient simplement aux bars et faisaient les boutiques. Pour ma part, je venait de finir ma journée de service, qui étaient particulièrement éreintante. La guerre entre les cieux et l'océan demandait beaucoup d'efforts et de main d'oeuvre. J'allumais une clope et déambulais dans les rues, humant l'air frais et vivifiant propre aux cieux. Malgré les sourires des habitants, on pouvait un remarquer une once de stress sur leurs visages. De plus, des soldats patrouillaient parmi la foule, assurant la sécurité.

J'entrais dans une librairie, écrasant au passage ma tige, pour consulter les derniers ouvrages sortis. Une douce odeur de cuir relié m’accueillis, ainsi que la faible lueur de quelques bougies et le mignon sourire de la vendeuse. Sur ma droite, un étalage où se trouvait divers journaux, dont les gros titres tournaient, pour la plupart, autour des événements du couronnement. J'en saisit et feuilleta un. Ces idiots d'Okeanos, à la botte d'un dictateur qui ne laisse pas de place au Hasard, qui le manipule. J'était présent lors de ce couronnement, et bien évidemment, je n'ai servis à rien, comme d'habitudemurmurais-je, une boule au cœur. Je le repose violemment et salut la vendeuse d'un mouvement de chapeau, avant de ressortir.

Au fur et à mesure de mes allées et venues, le soleil tira sa révérence, afin de laisser place à Séléné. Les diverses enseignes drainaient l'occupation des rues et se paraient de diverses illuminations. Je me dirigeais alors vers un bar que je connaissais bien. Poussant la porte, une forte odeur de clope et d'alcool m'assaillit les narines. Je me diriges vers le comptoir et commande un macchiato, ma boisson préférée. Le patron est plus tendu qu'à l'accoutumée, et me sert une tasse d'un geste plus rigide qu'à l'accoutumée. Tandis que je sirote le délicat liquide, j'observe la populace. Seul des gens de basse classe peuple ce genre d'endroit, et cela se ressent sur leur attitude. Il n'hésitent pas à roter et parler fort. Quel manque de manières, penses-je. Je me lève et pose quelques pièces sur le comptoir, ayant finis de me désaltérer. Je me dirige vers un endroit bien précis: les tables de jeux.

Je tire une chaise et m'installe, m'attirant au passage quelques regards. Une roulette est entrain de tourner, dans un mouvement enivrant. Elle tourne, comme le monde continue de tourner malgré la menace de la guerre, me dis-je, souriant au passage. Faites vos jeux ! crie alors le croupier. Je manipule les cercles de plastique coloré pour les poser sur les cases numérotées, et attends de voir le résultat. Pendant que le carrousel repart pour un tour, je remarque du coin de l’œil une tignasse bleutée, couleur pour le moins insolite, avant de me replonger dans la contemplation de ce tourbillon. La boule s'arrête et les jetons circulent. J'approche mes mains de cette monnaie, lorsque je sens une pression sur mes genoux. Il semblerait que tignasse bleue se sentait seul sur sa banquette. Cependant, non content d'appuyer son beau fessier sur mon corps, il décide des mises à faire. Je ne l'en empêche pas. Voyons si le Hasard lui souris.Je constate, non sans joie, que c'est le cas, me faisant rafler la mise. Posant la main sur sa cuisse pour attirer son attention, je le questionne; Et bien, comment t’appelle tu, Tignasse Bleue ?  
©️Cain




Spoiler:
 
Camille
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 20/12/2015
Re: { and may the odds be with you ! •• Camille/Nystar écrit le Jeu 31 Déc - 12:58





on va bien s'marrer uhuh



C'est avec joie que le bleuté constate qu'il a gagné. Un vrai coup de bol, qui le ravit, tout simplement. Il balance ses jambes en l'air sous la table énergiquement (car non, elles touchent pas le sol), en sifflotant quelques secondes, un grand sourire aux lèvres. Ça c'est vraiment bien pour commencer la soirée ! Et puis il sent une main sur sa cuisse, légère pression destinée à attirer son attention discrètement, alors il se tourne un peu vers l'homme qui lui sert de siège — remarquant au passage que ce monsieur a l'air plutôt content. «Et bien, comment t’appelle tu, Tignasse Bleue ?» Oh, mais oui, il a (encore une fois) oublié de se présenter. C'est que l'ambiance et le jeu l'ont tout de suite entraîné, et il s'est laissé porter par les choses, voilà tout.

Fier de sa victoire, il sourit, non sans malice, à son partenaire du soir. «Je m'appelle Camille, monsieur Joli Chapeau !, commence-t-il en formant le V de la victoire avec deux de ses doigts, gardant son beau sourire. Et toi ? ~» Et il est tout content, il rencontre du monde, en plus. Sa compagnie de ce soir est plutôt agréable, il a l'air d'être très chouette ce mec. Ça lui fait plaisir, au bleuté, il se dit qu'il va continuer à jouer avec lui, parce qu'il sent qu'il va bien s'amuser. Toujours ce sentiment que ça ira bien, que ce sera fun.

En parlant de jeu, c'est qu'il se font attendre, les deux énergumènes. Autour de la table on les regarde, parfois curieusement, d'autres fois avec une sorte de dégoût, peut-être de la jalousie quant à la nouvelle victoire de Camille, mais lui s'en contrefiche. Il mise à nouveau, choisit un numéro, laisse le hasard faire les choses. La tension monte quelques secondes, alors que la bille roule, roule autour des numéros. Woopsie, encore gagné. Les regards se dirigent une fois de plus vers lui, lui et sa chance inattendue, lui et son brun de partenaire. Il rigole simplement, adressant un petit «Sans rancune ?» aux autres joueurs. Et un nouveau sourire victorieux à son compagnon. La soirée commence vraiment bien, hm ?

HRP:
 




(c) MEI pour APPLE SPRING






Contenu sponsorisé
Re: { and may the odds be with you ! •• Camille/Nystar écrit le

{ and may the odds be with you ! •• Camille/Nystar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) Charlie Hunnam - against all odds...
» [Juin 1755] Happy Holy War! And may the odds be ever in your favor !
» The odds are never in your favor | Ruby "Féline" Poezyn
» may the odds be ever in your favor (ft. liam)
» against all odds ♞ liuxmeeah

Nebula :: 
domaine céleste
 :: Cassiopeia :: L'allée Semitonium
-