AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

A wolf and a fox ▬ ft. Kira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aloys van Meeteren
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2015
A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Mer 30 Déc - 10:46
C’est fou tout ce que l’on peut trouver dans un marché
ft. kira // color #003399 // © Kira
MusiqueUn nouveau jour, un nouveau voyage. Tu avais décidé de t’éloigner quelques temps d’Okéanos. Entre l’apocalypse qui avait touché Galiea et maintenant l’amnésie générale, tu souhaitais te ressourcer dans le calme et la douceur de Demetrio, capitale d’Earthea. Les habitants de cette ville restaient pour toi encore un mystère. Comment pouvait-on aimer vivre sous la terre, sans voir le soleil se lever ou la lune se coucher ? Bon, tu te faisais cette réflexion, mais tu n’étais pas vraiment le mieux placé. Ayant vécu une large majorité de ta vie sous l’eau, la lumière naturelle était un concept encore assez récent. C’était d’ailleurs une des raisons pour laquelle tu n’allais pas souvent dans le territoire céleste ... trop de lumière.

Te promenant au gré de tes envies, tournant à gauche, puis à droite, puis encore à droite, tu te retrouvas dans un endroit de la ville que tu connaissais encore assez mal, le marché Medicina. Le lieu était rempli d’herbes et de pierres aux couleurs étonnantes, des rouges, des bleus, des jaunes, des vertes. Tout l’arc-en-ciel était représenté. Tes yeux brillaient de fascination. Tu avais envie de tout toucher et de tout sentir. Naviguant d’échoppe en échoppe, tu observais le talent de l’orfèvrerie d’Earthea. Ils vivaient peut-être comme des clochards, mais leurs bijoux avaient un certain charme et tu ne pouvais pas nier que les artisans de la cité souterraine avaient du talent.

Un peu plus loin, tu t’arrêtas devant des jarres remplies d’herbes à tisanes. D’après la vendeuse, qui était une dame d’un âge certain, leurs propriétés étaient merveilleuses et une tasse suffisait à soigner toutes les maladies d’Atlas. Tu notas cela dans un coin de ta tête, te disant qu’il y avait peut-être des recherches à faire pour de futurs médicaments. Le goût pour la découverte te venait de ton père, scientifique de génie mort trop tôt. Il avait participé à l’immense progrès d’Okéanos et tu en étais fier, même si tu n’avais pas pu le voir souvent. Son héritage, au-delà de la fortune que tu avais reçu, c’était de continuer son œuvre. Tu n’étais pas un chercheur, mais tu en connais et si tu pouvais donner des idées alors tu en serais ravi.

Tu t’arrêtas un instant, observant la foule. Au milieu de tous ces gens, aucun n’aurait pu croire que tu étais un habitant d’Okéanos. Des vêtements similaires, une arme très proche de celles utilisées par ici, seul ton odeur de savon te trahissait. Tu allais faire demi-tour, quand des cris t'interpellèrent. Quelque chose se tramait un peu plus loin. Un combat à mort ? Un rite traditionnel ? Peu importe, la curiosité était bien trop grande pour partir maintenant. En t’approchant, tu te rendis compte qu’il ne s’agissait que d’une joute verbale entre deux hommes. Il ne semblait pas alcoolisé, mais leur propos était assez illogique selon toi.

« Jamais on n’aurait dû héberger des Okéanos ! Il ne mérite pas notre charité ces poissons » dit le premier, plus vieux au vu de ses cheveux blancs. « Ah oui ? Et pourquoi donc ? Tous ne sont pas des monstres d’orgueil ! » dit l’autre. Même après tout ce temps, les habitants d’Earthea en étaient encore à parler de cette histoire. Il est vrai que les habitants d’Okéanos n’avaient pas été très gentil en retour de l’aide fourni par les autres nations après l’apocalypse. Mais ce n’était pas maintenant, après plus d’un mois d’amnésie générale, que l'ascenseur allait être renvoyé. L’absence de structure politique leur faisait rater quelques trains quand même à ces gens.

hrp : j’espère que tu seras inspirée ~

Kira
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 19/06/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Jeu 31 Déc - 16:37
SICK OF ALL THESE PEOPLE (TALKING) SICK OF ALL THESE (NOISE)
Coup de langue sur les lèvres sèches, l'impression de ne plus avoir bougé depuis des millénaires et le corps si lourd que remuer revient à porter des poids monstrueux – elle fait craquer chacune de ses articulations jusqu'à ce que les bulles à l'intérieur soient éradiquées, agacée par cette sensation d'être complètement amorphe. Méticuleuse, Kira enfile son masque et la fourrure accrochée ; elle est consciente que chasser dans cet état reviendrait à se condamner à différentes blessures – voire pire – mais les animaux à peine réveillés réclament leur nourriture et, même si cette perspective l'ennuie, elle n'a plus rien de comestible.
Seule option : le marché, accompagnée de l'un de ses plus jeunes Clamatis qu'elle ''accroche'' à son épaule et à la fourrure pâle qui la recouvre – et d'un des plus grands, à ses côtés.

Traversant Demetrio de toit en toit pour éviter un maximum de population, elle ne s'arrête qu'une fois plus ou moins arrivée – et une dispute sonore la dérange de bon matin, lui donnant envie d'enfoncer une lame dans la bouche de ces deux bœufs criards. Dans un grognement frustré elle s'apprête à bondir au sol pour les interrompre lorsqu'ils commencent à presque hurler. « Jamais on n'aurait dû héberger des Okeanos ! Ils ne méritent pas notre charité ces poissons. » L'autre réplique sur un ton sec qui arrache un rictus à la louve, avant qu'elle ne se décide à tomber entre les deux, le masque relevé pour les foudroyer du regard.

« Vous gênez le marché. Barrez-vous si vous comptez rien acheter, on est pas là pour parler d'Okeanos. Tout en susurrant ses délicates paroles elle attrape la main du plus faible et la caresse en repoussant son propre dégoût, ses griffes fendant la peau d'un coup rêche. Cri de surprise. La terre a beau être difficile d'accès et privée, il n'y a pas que notre peuple qui peut vagabonder dans ces rues. Et vous êtes bien trop bruyants. »

Si elle ne se vante pas particulièrement pour les écarts de conduite qu'elle a souvent eu, Kira reste relativement connue dans la capitale, pour la simple et bonne raison qu'elle est une des chasseuses les plus productives – lâchant les doigts boueux et teintés de rouge de l'homme, elle pousse un soupir agacé lorsqu'ils se décident à réagir. « Venant de la chasseuse la moins tenable de tout le domaine terrestre, je trouve ça déplacé. Elle caresse la tête de son Ghost en l'entendant grogner d'impatience et jette un regard à l'humain, loin d'être intimidée par leur différence de taille. T'seras en droit de parler quand t'auras mon niveau. »

Et sur ses paroles, elle fend la foule en laissant ses doigts s'attarder sur le pelage de la minuscule bête cachée contre son cou, le vague tressaillement de ses lèvres trahissant sa frustration et sa répulsion de ses camarades. Elle entend un vague elle devrait attacher sa bestiole et ça lui donne envie de rire, elle qui jamais n'imposera de chaînes à ses plus fidèles compagnons. Qu'ils la haïssent ou qu'ils l'admirent, elle s'en contrefout – et elle le fait savoir en bousculant ceux qui osent se dresser sur son chemin, jusqu'à ce qu'un obstacle légèrement plus imposant la fasse reculer d'un quart de pas. « Bouge, tu gênes. »

Grand, les cheveux blancs et parfaitement dans le style d'Earthea, quoiqu'un peu précieux. Elle arque un sourcil énervé et finit par le contourner en ravalant ses commentaires haineux – ah, non seulement elle a perdu l'habitude de la foule mais en plus elle se fait un peu trop remarquer. Tout en évitant les passants et en faisant fi de leurs éventuels commentaires, elle sent les deux frustrés d'auparavant s'exciter derrière elle, comme s'ils hésitaient à l'attaquer.

Mais les deux bêtes qui l'accompagnent dérangent, empêchent les moins courageux de tenter leur chance. Alors c'est sans une once d'inquiétude qu'elle bifurque, prenant l'un de ses raccourcis peu conventionnels pour trouver plus rapidement le stand de viande – elle espère qu'ils auront refait leurs provisions, refusant de se nourrir autrement qu'avec de la viande de qualité supérieure.
L'inconnu l'inquiète un peu plus, l'air trop inoffensif pour l'être ; mais elle a d'autres chats à fouetter, et l'agitation nouvelle dans le marché ne ferait que ralentir sa progression.
HRP #ff0e5d ; c'est pas top pardon
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE


Aloys van Meeteren
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Ven 1 Jan - 2:00
quelles mignonnes et adorables petites bêtes
ft. kira // color #003399 // © Kira
MusiqueC’est dans ce genre de situation que tu es heureux de n’être que spectateur. De ne faire que regarder, et de ne pas participer. Cela te permet de pouvoir observer et juger les personnes. Et de ton point de vu tu pouvais voir deux imbéciles se brouiller pour une histoire stupide. Tu hésitais à intervenir, à leur dire que tu étais un habitant d’Okéanos et que tu n’étais pas un monstre pour autant. Mais voilà qu’un élément non prévu débarque. Une … fille venait d’apparaître devant toi. Apparaître n’était pas un mot exagéré tellement tu avais été surpris de la voir sauter du haut des toits. Ce n’était clairement pas la féminité incarnée, mais son caractère vif et bien marqué la rendait intéressante à tes yeux. Tu suivais la scène du regard, la voyant renvoyer aux pelotes les deux autres hommes. Le ton montait, les voix s’élevaient, et tu sentais de ta place les envies de meurtres des deux côtés. « Venant de la chasseuse la moins tenable de tout le domaine terrestre, je trouve ça déplacé ». A première vue, la fille était assez connue à Demetrio. « T'seras en droit de parler quand t'auras mon niveau ». Mais elle avait une très bonne répartie en tout cas.

Tu ne connais pas toutes les coutumes de la capitale du domaine terrestre mais tu savais que les chasseurs avaient un rang important dans la sorte de hiérarchie qui régissait la communauté. La politique d’Earthea ne t’était pas encore très familière après tous tes voyages cependant. A tes yeux ce n’était qu’un vaste bazar plein de coutumes, de traditions et surtout de tractations interminables autour d’une table basse avec du thé et des petits gâteaux. Bon, tu tombais peut-être un peu dans les clichés. Mais quand on venait d’une ville aussi moderne que Galiea avec un régime strict et simple, même la monarchie de Caelestis paraissait complexe. La chasseuse arriva face à toi. « Bouge, tu gênes ». Tu pensais qu’elle allait te bousculer, mais étant plus grand qu’elle, elle se ravisa et te contourna juste. La suivant du regard tu l’observas avec plus d’attention. Elle n’était pas très grande, des cheveux très noirs, deux triangles rouges sur le visage et surtout une énorme peau de bête blanche sur le dos. Il n’existait qu’une seule bête selon toi pouvant fournir une telle fourrure, les clamatis, et justement la chasseuse en avait un qui la suivait. Fallait-il que tu la suives ? Allais-tu rester là ? La réponse fut vite trouvée. Poussant les gens pour sortir du groupe qui s’était amassé tu te tenais à une bonne distance d’elle, pour ne pas trop éveiller les soupçons.

La main sur le manche de ta lame, tu essayes de te concentrer sur ta cible. Mais ce n’est pas simple avec tout le monde présent dans le marché. Tu arrives cependant à la suivre dans une ruelle plus calme. Elle n’est qu’à quelques pas devant toi, et tu sais très bien qu’elle a dû noter ta présence depuis longtemps déjà. Près à dégainer ton arme en cas de problème, tu décides de lancer la conversation. « Vous n’avez pas l’air à l’aise dans cet endroit mademoiselle. Je me trompe ? ». Comme d’habitude tu avais choisi une entrée en matière tout en finesse. Certain se contente d’un simple « excusez-moi je vous trouve joli » un peu ringard, toi tu avais choisi la manière franche et brutale. Bon en même temps il fallait avoir des goûts étranges pour trouver une sauvage pareil jolie … En tout cas si elle ne te découpait pas en petits morceaux pour son repas tu aurais de la chance. Tout allait se jouer dans une ruelle, un combat ou un simple échange de mots ? Seul l’avenir avait la réponse.

hrp : premier rp de l’année 2016 soit heureuse !

Kira
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 19/06/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Ven 1 Jan - 17:22
SICK OF ALL THESE PEOPLE (TALKING) SICK OF ALL THESE (NOISE)
Elle qui veut qu'on lui foute la paix, qui entend vaguement quelques commentaires à propos de ses animaux et de la fourrure qu'elle revêtit – le cadavre d'un clamatis qu'elle considère honorer en portant sa peau, réchauffée par sa mort. Un moyen de ne pas l'oublier et de lui trouver une utilité, moins cliché que cette simple bougie qu'on fait brûler devant un autel.
On ne construit pas d'autel pour les animaux. On se contente de jeter leur carcasse dans la forêt pour les charognards ou, si on a éprouvé une quelconque affection à leur égard on prend la peine de les enterrer derrière la maison, au fond du jardin. Pas Kira.
Kira elle les vêtit, elle leur trouve une deuxième vie et les confie à Earthea avec la ferveur d'une fanatique. Elle n'en lâche pas une larme, n'a aucune hésitation lorsqu'il faut achever la bête blessée. Sauf si c'est une jeune mère.
Sauf si la cause de ses blessures est humaine. Ca lui rappelle Leinee.

Elle sent qu'on la suit, que quelqu'un tente de se faire discret lorsqu'elle change de direction et que, miraculeusement, il prend la même. Ça lui arrache une espèce de croisement entre le sourire et une moue agacée, elle garde la nuque du clamatis adulte bien entre les mains pour éviter tout écart de conduite et feint l'ignorance, toujours à déambuler dans les rues plus ou moins vides pour trouver son stand de bouffe.

« Vous n'avez pas l'air à l'aise dans cet endroit mademoiselle. Je me trompe ? »

Cette fois Kira se retourne en bloc, transperçant l'intrus de son regard vif. Il l'emmerde à l'interpeller comme ça – pourquoi ne fait-il pas comme les autres, à ignorer son existence tant qu'elle est présente ? Laissant un silence de quelques poignées de secondes s'installer, elle en profite pour détailler la bestiole. C'est le même que tout à l'heure, avec sa longue tignasse blanche et les doigts agrippés à son épée, comme s'il se sentait menacé.
Stupide.

« Pourquoi tu m'parles si t'as peur que j'te bouffe ? – rire sans aucune trace d'humour, elle fait un pas dans sa direction – j'aime pas la foule, j'aime pas l'odeur de transpiration et de légumes pourris qui flotte dans l'air – nouveau pas – j'aime pas qu'on me parle, et j'aime pas qu'on m'appelle ''mademoiselle''. Mon nom c'est Kira, bouffon. »

Peu désireuse de conduire à un véritable combat, elle cesse de s'approcher et finit par hausser les épaules. « J'suppose que c'est plutôt évident, que j'suis pas à l'aise ici. C'est la capitale, si t'es pas un citadin de Démétrio et que t'as l'habitude d'être dans la forêt alors non, t'es pas à l'aise. Son ton s'adoucit une infime seconde, ses yeux se plissent légèrement. J'tai jamais vu ici, pourtant t'as une gueule assez mémorable. T'es qui, au juste ? »

Au final, celle qui voulait parler le moins possible déblatère une infinité de mots, sans être sûre de vouloir de réponses – elle aurait dû mettre fin à cette conversation par un « ta gueule », l'intérêt de ce pervers ne l'inquiétant pas outre mesure. Elle sait se défendre et est accompagnée par une créature aussi menaçante que dévouée ; lui est seul, uniquement armé d'une lame. Pas de quoi avoir peur, en somme. Nouveau rictus, nouvelle avancée – deux pas.

« Et qu'est-ce que tu veux ? »

Comme si sa réponse allait influencer le cours de l'histoire, ou du moins de cette journée. Ghost pousse un léger grognement pour manifester son impatience, elle lui tapote le crâne et retourne s'attarder dans le regard de son interlocuteur, un sourcil inquisiteur arqué.
HRP #ff0e5d ; mouack
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE


Aloys van Meeteren
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Ven 1 Jan - 22:10
guerres et paix dans une ruelle sombre
ft. kira // color #003399 // © Kira
MusiqueVous voulez savoir comment on passe pour un pervers maniaque légèrement dangereux ? Suivez l’exemple de ce cher garçon, Aloys van Meeteren. Etant intrigué par une jeune demoiselle, tu t’es décidé à la suivre, te disant qu’il n’y avait que des personnes saines d’esprit qui faisaient ce genre de chose. Malheureusement ce n’est pas vraiment le cas. Que tu sois à Galiea ou à Demetrio, il n’y a que les fous qui se comportent de cette manière. Alors certes habillé avec cette tenue traditionnelle et ta gueule d’ange ça attenue le tout, mais tu as en face de toi une sauvage. C’est un détail de l’histoire que tu as oublié un peu trop facilement, laissé de côté comme la belle-mère sur l’aire d’autoroute avant de repartir vers la destination des vacances. Et maintenant que vous vous trouvez tous les deux dans cette ruelle sombre et malodorante, à moins que ce ne soit l’autre qui n’est pas pris de bain depuis deux semaines, tu te rends compte que tu avais peut-être été trop curieux cette fois-ci. Mais loin de te démonter aussi facilement, tu ne laisses rien paraître et continue d’afficher un visage calme et serein.

Pendant ce temps de réflexion avec ta conscience, la demoiselle s’était avancée, discutant d’une manière normale, ce que tu notas avec attention. Finalement les habitants du domaine terrestre n’étaient pas si en retard sur leur époque que cela, ils savaient tous plus ou moins communiquer, même les chasseurs. « J'aime pas qu'on me parle, et j'aime pas qu'on m'appelle ''mademoiselle''. Mon nom c'est Kira, bouffon ». Ainsi donc elle s’appelait Kira. Un nom court et facile à retenir, rien d’étonnant dans un sens pour une personne comme elle. Malgré son ton agressif, et sa tentative de provocation, elle ne semblait pas si méchante. C’était une sorte de technique de défense pour te faire fuir et que tu la laisses tranquille. Malheureusement pour elle et heureusement pour toi, ou l’inverse, tu n’avais pas pour habitude d’abandonner, surtout aussi facilement. Cette Kira t’intriguait, une chasseuse qui vivait avec des clamatis tu trouvais ça … étrange. Tu ne comprenais pas complètement les coutumes des hommes de la terre, et malgré tous tes efforts, certaines choses étaient parfois trop aberrantes à tes yeux.

« J'tai jamais vu ici, pourtant t'as une gueule assez mémorable. T'es qui, au juste ? Et qu'est-ce que tu veux ? ». Ainsi donc on entrait dans le vif du sujet. Fallait-il que tu te présentes comme un habitant d’Earthea, et prendre le risque de mentir. Ou allais-tu être franc avec elle, juste pour voir sa réaction. Après un rapide instant de réflexion tu optas pour la troisième option, détourner la conversation vers un autre sujet. Une de tes spécialités. Tu te détendis, et oubliant ton cerveau qui te rappelait les consignes élémentaires de sécurité, tu te baissas pour tendre ta main vers le clamatis de Kira tout en faisant un large sourire. Ce n’était pas un sourire méchant comme celui qu’elle t’avait fait juste avant, non, c’était un vrai sourire amical et plein de gentillesse. Ton regard n’exprimait cependant rien d’autre que de la sévérité et de la froideur. Tes yeux rouges plongés dans ceux de l’animal, tu voulais lui faire comprendre que te mordre la main n’était pas une bonne idée s’il souhaitait rester en vie. Tu dis à sa propriétaire : « Ton clamatis est vraiment magnifique Kira. Je n’en avais jamais vu d’aussi beau jusqu’alors, et pourtant ce n’est pas la première fois que je viens à Demetrio ». Un petit compliment, et un peu de sincérité en-dessous pour lui indiquer que tu n’étais pas du tout du coin, un savant mélange qui, normalement, devrait faire passer la pilule un peu mieux. Normalement.

hrp : pardon pour les préjugés mais c'était trop tentant

Kira
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 19/06/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Sam 2 Jan - 14:19
SICK OF ALL THESE PEOPLE (TALKING) SICK OF ALL THESE (NOISE)
Il l'énerve, lui donne envie de planter un couteau ou ses griffes dans sa gorge pour y trouver les cordes vocales et les arracher – de prendre son sourire et de découper gentiment ses lèvres, histoire de le décrocher de son visage de demeuré. Elle veut partir et pourrait sûrement le faire, s'il n'était pas armé. Mais elle ne le côté ni d'Eve ni d'Adam, et Earthea seul sait s'il serait capable de l'attaquer une fois qu'elle aurait le dos tourné. Si elle n'en a pas peur, elle serait idiote de lui offrir cette opportunité, clairement.
Alors elle endure.

Mordant nerveusement ses lippes craquelées, elle repousse toute envie de massacrer le géant et se contente de l'observer, les doigts agrippant fermement la nuque de son loup pour qu'il ne l'attaque pas. Pourtant, l'envie de le lâcher et de le laisser se tailler les crocs sur cette potentielle proie caresse son esprit – après tout, cette rue est plutôt calme et ça ne serait pas la première fois qu'un Clamatis s'échappe au contrôle de son maître.
Particulièrement s'il n'est pas attaché.

« Ton clamatis est vraiment magnifique Kira. Je n'en avais jamais vu d'aussi beau jusqu'alors, et pourtant ce n'est pas la première fois que je viens à Demetrio. »

Eclat de rire, Kira couvre sa bouche de ses doigts fins et détourne le regard, comme gênée. Sa main libre vient flatter la fourrure de Ghost et elle hoche la tête, subitement ravie. « Oui, t'as raison il est super beau, je suis vraiment contente de l'avoir gardé – sa compagne est morte il y a quelques mois, ce qui nous laisse à lui et moi une tripotée de ces bouts de chou... Caressant cette fois la minuscule boule de poils agrippée à son épaule, elle adresse un rictus aimable à l'autre. Mais comme ils sont mignons, j'les pardonne et je me contente de m'occuper d'eux jusqu'à ce qu'ils soient adultes ! Ses yeux brillants d'amusement se ternissent d'un seul coup. T'espérais sincèrement que j'dise tout ça ? »

Fin du jeu.

Elle arque un sourcil inquisiteur et, réticente à l'idée que des mains autres que les siennes ne touchent ses bébés, elle le fait reculer d'une pression de ses phalanges en toisant son interlocuteur avec la froideur d'un glacier. « Je sais qu'il est beau. La fierté qu'elle exhibe dès que l'occasion se présente, sa propension à bomber le torse lorsqu'on lui susurre les paroles qu'elle désire entendre. Ses crocs s'affichent dans un sourire sans joie, simplement bourré d'orgueil – elle sait ce qu'elle et ses créatures valent, sinon elle ne les emmènerait pas en ville. Tu me prends sérieusement pour une grosse conne, toi. Réponds à mes questions. »

Une seule a été légèrement éclaircie – il ne vient pas d'ici, ce qui le rend encore moins agréable aux yeux de Kira. Agacée qu'un inconnu étranger l'interpelle alors qu'elle est sortie uniquement pour acheter de la nourriture, elle fait reculer sa douce bête pour la protéger au cas où, prête à mordre quiconque voudra toucher à ses précieux. « Au cas où ça t'échappe, je suis ni stupide ni chaude à l'idée de parler de la pluie et du beau temps. Alors maintenant tu vas gentiment me dire c'que tu veux, et si par malheur c'est « rien » tu dégages et tu m'fous la paix. »

L'éclat dans les prunelles de la brune se ravive, plein d'animosité et de lassitude ; c'est pas vrai, on dort un mois et quand on se réveille, toutes les bonnes manières ont disparues. On ne parle pas à la Louve, à Chasseuse et encore moins à Kira. On l'évite, on la laisse passer et on oublie pourquoi on existe, c'est aussi simple que ça.
HRP #ff0e5d ; mouack
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE


Aloys van Meeteren
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Sam 2 Jan - 23:43
la fin d’un mensonge ne signe que le début d’un nouveau
ft. kira // color #003399 // © Kira
MusiquePlus le temps passait et plus tu avais l’impression que la ruelle devenait sombre. Ce n’était absolument pas possible, Demetrio était construite sous la terre et la lumière artificielle restait toujours aussi forte. Mais au fond de toi tu savais que toute cette histoire allait mal finir. Il te fallait donc trouver une échappatoire. Un coup d’œil circulaire sur ton environnement te permis de te rendre compte qu’il n’y avait aucune issue de secours. Si tu voulais fuir il fallait soit que tu te retournes, au risque de te prendre un coup de griffe entre les omoplates, ou affronter Kira la sauvage et son clamatis. Et pour le coup pas d’option numéro trois. Tu continuas donc de fixer l’animal dans les yeux, faisant disparaître au fur et à mesure ton sourire ravageur. Au fond de toi, une petite voix te disait de continuer de jouer à l’ignorant, de faire comprendre à la fille qu’elle n’était qu’une crotte de wendos sous ta chaussure à cinq milles pièces d’or. Mais gardant ton calme et te disant qu’un esprit ouvert était un signe d’intelligence et de modernité, tu tournas la tête vers la chasseuse quand elle se mit à rire. « Oui, t'as raison il est super beau, je suis vraiment contente de l'avoir gardé ».

Son ton avait changé. D’agressive elle était devenue presque agréable. Complimenter une femme en colère, voilà une règle que tu appliquais depuis bien longtemps déjà. Etre un charmeur était assez mal vu par le sexe opposé, et ne faire la cour que pour un coup d’un soir aurait pu te donner la réputation d’un goujat si tu n’étais pas aussi doué pour envoûter les cœurs. « T'espérais sincèrement que j'dise tout ça ? ». Tout ça et tellement plus. C’est ce que tu aurais souhaité lui dire si seulement le regard de Kira n’avait pas encore changé. Elle était devenue froide et protectrice. Tu voyais dans ses yeux qu’elle aimait son animal, qu’il était tout pour elle. Tu étais impressionné. Jamais tu n’aurais cru qu’un chasseur puisse être aussi amoureux des bêtes. Si la situation avait été différente tu aurais fait une remarque, essayé de détendre l’atmosphère. Mais ce n’était pas encore le moment. Tu n’étais pas venu à Demetrio uniquement pour parler clamatis avec une chasseuse à moitié psychopathe et Kira aussi l’avait compris. Tu te levas, effaçant définitivement toute joie sur ton visage pour devenir Aloys van Meeteren, le riche homme d’affaire qui avait fait fructifier la fortune de ses parents. Avec un visage froid et un regard glacial à la fois mystérieux et envoutant, tu observas attentivement la jeune chasseuse. Elle avait l’air capable de trouver ce tu voulais. Elle avait l’air suffisamment doué pour cela.

Avec une voix qui n’avait plus rien de gentille tu lui dis. « Mon nom et mon origine importe peu. Tout ce que tu as besoin de savoir est que je viens de loin dans un but précis ». Tu marquas un temps d’arrêt, juste un instant pour passer ta main dans tes longs cheveux blancs. Ce geste était maladif chez toi, tu faisais toujours cela quand tu savais que tu étais proche de ton but. Ce signe trahissait d’excitation et de bonheur trahissait bien souvent, pour ceux qui le savaient, ton calme apparent. « Je cherche un animal. Un animal rarissime et très dangereux. Un xorin. Peux-tu m’aider ? ». Elle n’avait pas besoin de savoir pourquoi. Elle devait juste t’aider. Et si ce n’était pas elle, tant pis, ce serait quelqu’un d’autre. Mais tu n’arrêterais pas ta recherche pour autant. Le xorin, ce félin si beau que tu avais vu un jour dans un livre, alors que tu étais jeune, alors que tes parents étaient encore en vie. Tu savais que leurs fourrures étaient très recherchés, mais ce n’était pas cela qui t’intéressaient. Tu voulais juste en voir, même quelques secondes, même au péril de ta vie. Oh oui, tu le voulais, plus que tout au monde. Mais elle n’avait pas besoin de connaître la raison de cette folie. Pas tout de suite.

hrp : feels timu

Kira
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 19/06/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Dim 3 Jan - 14:18
SICK OF ALL THESE PEOPLE (TALKING) SICK OF ALL THESE (NOISE)
Son visage change instantanément, à l'instar de celui de Kira plus tôt – la préciosité qui brille dans son regard et le corps pratiquement transpirant de richesse. Cette simple vision suffirait en temps normal à pousser la louve au meurtre ou, au moins, à tourner les talons pour abandonner monsieur à son sort ; avec un peu de chance, d'autres habitants le raccompagneront chez lui à coups de machettes.

« Mon nom et mon origine importent peu. Tout ce que tu as besoin de savoir est que je viens de loin dans un but précis. »

Ah, enfin les choses devenaient intéressantes. Un rictus se dessine sur les lèvres de la chasseuse, sans qu'elle ne prononce le moindre mot ; consciente qu'il allait enfin lui expliquer le pourquoi du comment, elle croise les bras en lâchant le Clamatis. Simple jambe coincée devant pour ralentir son éventuelle progression vers l'individu, quoi. « Je cherche un animal. Un animal rarissime et très dangereux. Un Xorin. Peux-tu m'aider ? » Une pointe d'inquiétude parvient à se frayer un chemin dans l'esprit de Kira, sans qu'elle la laisse paraître.

Les Xorins, en plus d'être réputés pour être des mangeurs d'hommes, sont des créatures beaucoup plus grosses qu'un chasseur lambda – on lui a toujours dit de s'en tenir écartée, en tant que chasseuse solitaire, parce qu'elle ne tiendrait sûrement pas seule contre l'un d'entre eux. Si elle en a déjà aperçu, le seul souvenir qu'elle en garde reste la balafre à trois traits qui s'étend dans son dos, coup de griffes d'un des représentants de cette espèce. Sa gorge s'assèche mais l'orgueil et la fierté l'empêchent de refuser catégoriquement, elle bombe le torse et toise son interlocuteur sans qu'aucune émotion ne daigne transparaître sur son visage pâle.

« Je fais pas dans le bénévolat, j'espère que tu t'attendais pas à ça. Elle impose immédiatement sa condition principale, avant que son ton ne s'adoucisse pour devenir plus cynique. Et si j'accepte, j'aurais besoin de ton identité, au moins. Même si connaître aussi sa nation aiderait Kira à se décider définitivement. Concrètement, t'as l'air friqué et pas stupide, j'suppose que tu comprends dans ce cas ? »

Si elle n'a jamais affronté le moindre Xorin, elle reste intimement persuadée que ses capacités suffiront à en approcher un – le tuer ne serait pas difficile, si elle prend le temps de remettre son corps à jour après le long sommeil imposé. « Qu'est-ce qui t'intéresse chez un Xorin ? Le tuer toi-même ? Même avec moi en soutien, je suis pas sûre que t'y arrives. Je peux t'en ramener une carcasse, si tu le désires vraiment. Mais, encore une fois, c'est pas gratuit. »

Un peu perturbée par son souhait, elle n'y voit qu'un moyen de mettre de l'argent de côté ; depuis son réveil, la finance ne fait que l'empoisonner et ça commence sérieusement à l'agacer. Peut-être devrait-elle fuir cette civilisation et vivre entourée de ses propres compagnons, au final. Ghost glisse sa tête sous la main de la chasseuse, réclamant quelques caresses ; sans lâcher l'autre du regard, elle laisse ses doigts s'attarder sur le museau de l'animal.

« Les chasseurs acceptant de s'attaquer à un Xorin sont rares. Subtilement, elle sous-entend qu'il aura du mal à trouver mieux qu'elle – orgueil exagéré, oui. Mais y a des chances que j'accepte. »

Sourcils froncés, elle attend ; cherchera-t-il quelqu'un d'autre au risque d'être repoussé ? Elle n'en sait rien et, dans le pire des cas, ses chasses lui permettent de vivre avec assez d'aise pour qu'elle se passe d'un tel bonus.
HRP #ff0e5d ; mouack
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE


Aloys van Meeteren
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 27/12/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Lun 18 Jan - 18:55
je m’appelle john doe, ravi de te rencontrer
ft. kira // color #003399 // © Kira
MusiquePlus tu regardais la fille et plus tu te rendais compte à quel point la situation était gênante. En face de toi se dressait cette fameuse Kira, fière chasseuse accompagnée de clamatis, animal adorable proche de la peluche pour enfant. Et toi, dans toute la subtilité qui te compose, tu demandais franchement qu’elle te montre l’un des animaux les plus dangereux de tout Atlas (si on ne compte pas les trucs légendaires bien entendu). Avant même d’avoir pu revenir sur ta décision, la belle avait accepté, certes à demi-mots, mais elle avait donné au moins son accord. Néanmoins tu savais que tu pouvais avoir confiance en cette chasseuse. Elle n’avait pas l’air très intelligente, en tout cas beaucoup moins que toi (ce qui n’est pas très compliqué en toute modestie), mais quelque chose émanait d’elle. Tu avais connu beaucoup de femmes, des très intelligentes et très belles aux coups d’un soir glauques et peu recommandables. Mais Kira ne correspondait à aucun précédent, elle semblait à la fois dangereuse et douce, violente et gentille. Il suffisait juste de la caresser dans le sens du poil, à la manière des clamatis en quelque sorte.

« Je fais pas dans le bénévolat, j'espère que tu t'attendais pas à ça. ». Oui, ça tu t’en doutais. Et de toute manière tu comptais dès le départ la payer pour son travail … au moins elle pourrait s’acheter des vêtements propres et prendre un bain plus régulièrement. « Et si j'accepte, j'aurais besoin de ton identité, au moins. Concrètement, t'as l'air friqué et pas stupide, j'suppose que tu comprends dans ce cas ? ». Forcément le sujet de ton identité ne pouvait pas s’éloigner aussi rapidement. Tu la regardes une nouvelle fois de haut en bas. Elle n’était pas digne de confiance, et elle ne semblait pas beaucoup aimer ses congénères alors un étranger ... En plus les habitants de la mer n’étaient clairement pas les bienvenues à Demetrio. Mais d’un autre côté tu ne pouvais pas lui mentir, trop dangereux. Il ne te restait plus que la demi-vérité (encore une fois). « Je m’appelle Aloys. Et sache que je compte te rémunérer à la hauteur du travail que je te demande. ». L’argent n’était pas un problème. Tu en avais largement assez pour vivre encore des siècles et ça faisait longtemps que tu n’avais pas fait preuve de charité. Pourquoi tenait-elle absolument à savoir ton nom ? Peut-être pour ta pierre tombale, au cas où tu tomberais au combat ?

En tout cas pour une fille qui passait pour une rebelle marginale à moitié folle, elle parlait beaucoup. Beaucoup plus que toi-même. Bon ce n’était pas très compliqué vu que tu n’aimais pas particulièrement le dialogue, mais quand même. Finalement, elle aussi cachait bien son jeu. « Qu'est-ce qui t'intéresse chez un xorin ? Le tuer toi-même ? Même avec moi en soutien, je suis pas sûre que t'y arrives. Je peux t'en ramener une carcasse, si tu le désires vraiment. Mais, encore une fois, c'est pas gratuit. Les chasseurs acceptant de s'attaquer à un Xorin sont rares. Mais y a des chances que j'accepte. ». Un sourire amusé se dessina sur ta bouche. Elle était tellement terre-à-terre dans ses réflexions. Tu aimais la compagnie des animaux plus que les femmes, ils n’étaient pas question que tu en tues un à moins d’en être obligé. « Je ne souhaite pas tuer un xorin pour montrer ma force comme d’autres personnes stupides peuvent le faire. Tout ce que je voudrais, c’est en voir un, vivant et de mes propres yeux. Qu’il soit vieux ou jeune, mâle ou femelle, je m’en fiche. C’est uniquement pour comparer avec les reproductions que j’ai pu voir. ».

T’as raison Aloys, passe pour un scientifique ça te donnera tout de suite plus de crédibilité. Si elle ne prend pas peur tu auras de la chance. Et arrête de sourire on pourrait croire que tu t’apprêtes à sauter sur son clamatis pour le découper en petites lamelles. Tu l’observes en silence. Son corps paraît si frêle et faible, mais son visage en comparaison est si dur. Si elle accepte, et qu’elle réalise ton rêve, il y a des chances pour que tu lui racontes un peu plus sur toi. Pas trop non plus. Juste ce qu’il faut pour la remercier de sa confiance et ne pas passer pour un abruti plein de fric.

hrp : amour, gloire et beauté

Kira
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 19/06/2015
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le Sam 6 Fév - 11:43
SICK OF ALL THESE PEOPLE (TALKING) SICK OF ALL THESE (NOISE)
Elle parle trop, beaucoup trop – et, en s'en rendant compte, ses lèvres se scellent sèchement pour ne plus afficher qu'une moue agacée. L'idée d'être rémunérée la séduit tant qu'elle s'en laisserait aller à découvrir la fourrure de son Clamatis du bout de ses doigts enjoués mais, devant un tel individu, elle préfère se contenter d'être stoïque. Aloys, qu'il susurre tranquillement – et elle hoche la tête dans toute sa neutralité, jusqu'à ce qu'il lui fasse part de son objectif et de ce qu'il attend d'elle. « Je ne souhaite pas tuer un xorin pour montrer ma force comme d'autres personnes stupides peuvent le faire. Tout ce que je voudrais, c'est en voir un, vivant et de mes propres yeux. Qu'il soit vieux ou jeune, mâle ou femelle, je m'en fiche. C'est uniquement pour comparer avec les reproductions que j'ai pu voir. »

Et Kira croise de nouveau les bras, ses griffes s'attardant inconsciemment sur la surface de sa propre peau ; le niveau de difficulté de cette requête reste si incertain qu'elle hésite quelques instants, pesant le pour et le contre. D'un côté, ne pas avoir à l'attaquer augmente son espérance de vie. D'un autre, s'ils en trouvent un puissant et qu'il les remarque – ce qui est si probable qu'elle estime les chances d'être vus à plus de 75 % - il risque de se jeter de lui-même sur eux, et elle ne pourrait pas garantir la sécurité de cet Aloys. Tout en réfléchissant, elle fronce les sourcils et se mord les lèvres, loin d'être inquiète pour autant.

Finalement c'est un sourire narquois qui vient décorer ses lèvres et elle ronronnerait presque la louve. « J'accepte, à plusieurs conditions. Je garantis pas qu'on en trouve un. Je garantis pas non plus que tu seras protégé – à choisir entre toi et mes Clamatis, j'hésiterais pas un instant. Et tu payes en avance, sinon c'est mort. » Pas question de finir blessée avec un cadavre de grand albinos sur les bras si elle n'a pas l'argent plus tôt – son regard se durcit et elle affronte le géant de ses yeux pratiquement rouge, l'air de le défier de refuser son offre et de trouver quelque chose de plus rentable.

Ses bras se décoincent subitement et elle englobe toute la cité d'un geste vague, ses crocs pointant sur sa lèvre inférieure dans son rictus toujours plus large. « Je doute que tu trouves qui que ce soit qui accepte de s'lancer dans une traque sans en récup' de la viande et sans être sûr d'être payé. » Avec sa paye elle pourrait acheter un matériel plus performant et augmenter leurs chances de survie, ne serait-ce qu'avec des flèches et des lames neuves ; le combat au corps à corps avec un Xorin est proche du suicide, elle ne s'y résoudrait qu'en situation désespérée.

Sans rajouter quoi que ce soit, elle se contente d'un signe de tête pour lui ordonner de la suivre et poursuit sa route dans les petites rues, les griffes enfouies dans les poils de son compagnon neigeux. Elle traverse les maisons en ignorant les regards intrigués des quelques gosses qu'elle croise, défiant silencieusement quiconque de poser la main sur sa propriété ; et elle ne vérifie même pas qu'Aloys la suive, prétentieusement convaincue qu'il est bel et bien sur ses traces. La marche de la Louve se fait rapide et sèche jusqu'à ce qu'elle trouve son régulier boucher et qu'elle achète enfin la nourriture qu'elle désirait pour ses pauvres petites bêtes affamées. Son sourire réapparaît lorsqu'elle offre une tranche de viande aux deux animaux, le temps qu'ils l'avalent en quelques coups de crocs.

« T'voudras qu'on y aille quand ? J'prendrais que Ghost et, pour l'instant, aucun de nous s'rait capable d'attraper n'serait-ce qu'une souris. »
Pas un coup d'oeil dans sa direction, concentrée sur les bestioles elle va jusqu'à s'asseoir à-même le sol pour déposer le louveteau sur ses cuisses et l'aider à déchirer la chair de ses canines encore trop faiblards.
HRP #ff0e5d ; mouack
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE


Contenu sponsorisé
Re: A wolf and a fox ▬ ft. Kira écrit le

A wolf and a fox ▬ ft. Kira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Demande De Kira Hachi :)
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Kira Nakamura [Pouffy]

Nebula :: 
domaine terrestre
 :: Demetrio :: Marché Medicina
-