AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alwin
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 15/10/2015
the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL écrit le Mer 30 Déc - 15:12
you can't be serious
Oublie c’que tu crois savoir à propos de la vie, à propos de l’amitié et puis tout spécialement de toi et moi.
MUSIQUE Combien de temps ? Combien de temps avait-il passé à regarder les murs et le plafond de sa cellule ? Alwin n'en avait aucune foutus idée. Tout n'était qu'une copie, d'une copie, d'une copie. À son réveil, il était ici, sur le sol trempé, face contre terre, la joue endolorie et le corps courbaturé. Combien de temps ? Deux ? Trois jours ? Il n'en savait rien ; peut-être que cela ne faisait que quelques heures après tout... Le temps passe différemment quand on est en cellule, quand on est enfermé, piégé comme un rat. Assis sur le lit de sa nouvelle demeure, Alwin se retrouve plonger dans ses songes. Il n'avait pas vu venir ce qui lui était arrivé ; Cain était-il rentré sain et sauf ? Il l'espérait ; qu'il n'ait pas fini dans ce trou pourri pour rien...

Les gens défilent ; des nouveaux visages apparaissent et d'autres disparaissent ; c'est fou ce que la vie en prison peut être riche de rencontre. Les gens se succédaient ; certains daignèrent même lui adresser la parole... « C'est toi l'otage ? » « Vous avez foutu un sacré bordel ! » Mais voilà Alwin, tu restais terré dans ton mutisme. Ce n'était pas lui qui avait pris cette directive, lui n'était au courant de rien ; il devait juste protéger Cain, voilà sa mission ; une mission qu'on lui avait confiée depuis son réveil. Il se masse la nuque en se redressant ; le lit poisseux le démangeait, ce n'était pas confortable ; pour une première fois en prison, il se faisait plutôt serein... Une première, mais sans doute pas la dernière ; enfin, s'il sortait un jour d'ici vivant et non pas la tête ôtée des épaules.

Sortir d'ici, Alwin en avait cruellement envie ; mais il savait pertinemment qu'on ne l'avait pas laissé en vie inutilement... Caelestis voulait des infos ; c'était évident. Croire que le protecteur pouvait vendre sa patrie était d'une naïveté effarante ; c'était bien quelque chose qu'il avait dû conserver de son autre vie ; muet comme une carpe, quitte à finir dans une tombe. Il s'étire encore une fois, baillant bruyamment avant de s'adosser à l'un des murs de sa cellule, assis sur le sol. Serein, beaucoup trop sereins, cela lui apporterait sans aucun doute des emmerdes un jour ; c'était bien quelque chose qu'il avait dû conserver de son autre vie ; Maître d'armes de Cain et protecteur de ce dernier ; voilà ce qui lui apportait toute ses merdes... Changerait-il quelque chose à sa vie actuelle ? Non. Sans doute pas. Nouveau bruit, de pas cette fois-ci ; une démarche lente et une silhouette à la stature princière ; pas quelqu'un qui devrait se trouver dans un trou pareil.

Le roi. Le roi de Caelestis ; Esel Vaughan. Un nom à la sonorité étrange, mais qui ne lui semble pas totalement étrangère. Impression de déjà vu, de déjà vécu... Ne laisse rien paraître Alwin. Ne montre surtout pas que t'es perturbé ; comme on te l'avait appris, reste blasé et fait celui qui gère en toutes circonstances. Un sourire en coin, il lâche avec désinvolture.

▬ Ce n'est pas un lieu pour vous monsieur Vaughan, je me trompe ? Ce ne serait pas plutôt à votre conseillère de me questionner ou de me torturer ?

Les coups de griffe de cette furie, il s'en rappellerait sans doute jusqu'à la fin de sa vie.

▬ Vous attendez quoi de moi concrètement ?

Autant aller droit au but...
mots: 586 | with: esel | hrp: ♥ (bon c'pas terrible mais j'ai perdue une fois mon rp so...)



Esel Vaughan
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 09/05/2015
Re: the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL écrit le Sam 9 Jan - 14:01

so long as the music plays, we dance


Juste derrière les barreaux, l'otage avait l'air de l'attendre. Il souffrait, ça se voyait. Il luttait pour garder une position correcte, malgré la fatigue. Il savait qu'il l'avait salement abîmé. Une bonne droite, alors qu'en face, la garde était inexistante.
A cause de l'homme qui croupissait derrière ces barreaux, le Gardien du Temple d'Okeanos avait pu filer hors de sa cité sans aucun souci. Il devait probablement se féliciter d'avoir été un si bon garde du corps.

- Des réponses, et je compte les obtenir.

Il n'avait toujours pas oublié le tumulte, l'explosion, le meurtre, les décombres. Tout était encore trop frais dans son esprit. Il avait en face de lui un homme potentiellement dangereux, imprévisible.

- Je doute que ton séjour ici-bas t'aura fait réfléchir. Je ne peux pas te blâmer pour tes décisions. Un pas, deux pas, il s'approcha. Et fixa son otage dans les yeux ; un regard dur, métallique. La ressemblance était troublante, maintenant qu'il distinguait les traits de son visage plus clairement.

- Après tout, en tant que drone stupide et obéissant, tu n'en as probablement jamais pris aucune.

Et il était bien placé pour parler. Il avait été ainsi toute sa vie, avant que la mort de sa Reine vienne tout chambouler. Il avait été propulsé sur un trône, forcé à décider, à agir.
Qu'est-ce qui amenait un homme à obéir aveuglément à un Dictateur dont il ne connaissait pas le visage ?




Thème musical d'Esel choisi par Aleksei le bg
« Esel notre Diva, notre Beyoncé des Cieux » — Rozen

Alwin
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 15/10/2015
Re: the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL écrit le Mar 12 Jan - 0:24
don't make me laugh
I don’t think you know what I am, mate. I’m a fucking waste of space. I’m just a stupid kid. I got no sense. I’m no fucking use, man. I am nothing.
MUSIQUE Dans quoi, c'était il embarqué ? Alwin se posait encore la question, oui. Même s'il avait toujours sus pourquoi il avait signé, le jeune homme n'aurait jamais pensé finir dans un état aussi pitoyable, enfermé entre quatre murs... Situation d'ailleurs fortement déplaisante ; il semblait détesté les espaces clos, une première pour lui qui vivait sous la mer à la merci de la noyade. Un soupir, long, lasse alors que le roi daigne lui accorder ses premières paroles. Des réponses hein ? Pourquoi obtenir des réponses, il faudrait déjà qu'il enchaîne avec les questions, non ? Alwin ne bouge pas, il ne scille plus, c'est comme s'il savait qu'il allait avoir besoin de ses dernières forces dans cet échange presque irréel. Le roi en personne qui venait l'interroger ? N'avait-il pas mieux à faire ? C'est fou ce qu'il aimerait lui envoyer cette remarque désobligeante à la figure ; mais étrangement quelque chose bloquait, réprimait sa répartie quasi-légendaire. Un truc clochait, quelque chose ne tournait pas rond. Il n'avait pas pu brandir son épée fasse à cet homme, peut-être arriverait-il au moins à manipuler les mots...

Son séjour ici-bas... Le protecteur se serait bien passé d'un tel séjour. Il n'avait pas demandé à atterrir ici et il ne se rappelait pas avoir commis quelconque crime... A part celui d'avoir sauvé les miches de Cain, l'ennemi numéro un de la cité du ciel. Nouveau soupir alors qu'Alwin hausse les épaules, mécontent de ce genre de raisonnement. Il ne prenait pas de décisions ; lui, il écoutait les ordres, il était comme ça et quelque chose lui disait, que de ça, sa « majesté » Esel en savait long. Les iris du prisonnier ne se décrochent pas de celle de son bourreau. Il s'approche, il s'approche de celui qui gît sur le sol, fatigué et décontenancé. Qu'est-ce qu'il aimerait être loin d'ici Alwin... Qu'est-ce qu'il aimerait être en train de sermonner Cain, comme à son habitude. Si seulement.

Drone stupide et obéissant ? S'il sa majesté Beyoncé pensait le faire réagir avec ce genre de provocation enfantine, il pouvait aller remettre sa crème Nivea. Non, Alwin ne bougeait pas, n'oscillait pas ; cela serait trop lui demander de toute façon pour l'heure actuelle. Cette cellule l'avait rendu amorphe, emprisonné dans un mutisme de plomb... Ou presque. Après tout, le jeune protecteur avait lui-même jouer la carte de la provocation à l'arrivée de cet homme. Il ne dit plus rien cependant, ce gars reste juste ici, à le fixer ? Il attendait donc une réaction à sa dernière pique ? Passant ses bras derrière sa nuque pour former une sorte d'oreiller peu confortable, Alwin lâcha sur un ton blasé.

Le "drone stupide et obéissant" aimerait vous dire d'aller en enfer, mais il semble que vous y soyez déjà ; vu ce qui vous tombe sur la gueule.

Mesurer ses paroles. Alwin ne l'avait jamais appris. Il avait cette fâcheuse habitude à ne pas comprendre ; à ne pas capter la merde dans laquelle il s'était foutus ouvertement sans broncher. Nouveau soupir, plus long, plus lasse, alors qu'il tente de se relever sans se casser la gueule. Sa main dégueulasse et abîmée à force d'avoir tapé les barreaux en passant les brisés vient se loger sur sa joue encore endolorie par la droite que ce gars lui avait décollée. Il ne se laisserait pas toisé de haut, hors de question. Lui aussi se mettrait droit sur ces jambes et ne le regarderait non pas du sol, mais de sa hauteur retrouvée.

Il me semble que vous aviez des questions à me poser, non ? Alors venons-en vite au fait. Je peux me douter que vous avez certainement mieux à faire que venir chercher des réponses ici.

Alwin laisserait-il traîner les choses ? Peut-être bien que oui. Nouveau soupir, un sourire en coin, il lâche encore une fois sur un ton désinvolte.

Même si je crois bien que vous avez capturé le mauvais gars.

Parce qu'en soit, ce n'était pas si faux que ça, comprendra qui pourra...

mots: 675 | with: esel | hrp: ♥ tu sais qu'je t'aime bb



Nenya Svetlana
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2015
Re: the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL écrit le Mer 13 Jan - 23:16

The world we knew won't come back


Le "drone stupide et obéissant" aimerait vous dire d'aller en enfer, mais il semble que vous y soyez déjà ; vu ce qui vous tombe sur la gueule. ; Le son de sa démarche résonne à chaque fois que la semelle de la Princesse martèle le sol. Dans une marche lente qui se veut réparatrice – dans un léger travail de rééducation – pour retrouver l’usage de sa jambe, Nenya se poste aux côtés du Roi Esel.

L’enfer n’est rien à côté de ce qu’on vous fera endurer, bredouille-t-elle en lui décochant un regard méprisant. Craignez plutôt le Néant, vous savez cette sensation d'avoir disparu de la surface d'Atlas ? Car c’est ce que vous allez connaître, toi et ton peuple visqueux.

Irritée, elle fronce les sourcils. Ses yeux se plissent, sa langue claque contre son palais, son nez se secoue. Quelques jours après l’attentat, sa colère ne s’atténue pas. Elle ne fait que s’accroître de jours en jours. Chaque jour qui passe est un jour où le Gardien et son acolyte en acier sont en liberté. Quelle impudence ! Attaquer le peuple céleste dans leur propre pays ? Nenya rumine sa rancune, ses paroles dépassent le stade de la pensée et se manifeste par une remarque désobligeante.

Nous aurions dû vous laisser mourir et ramasser vos cadavres de poissons morts, chuchote-t-elle à bout de lèvres.

Si Caelestis avait su ? Comment aurait-elle pu penser qu’en leur tendant la main pour les aider, ils viendraient la lui manger en entière ? Déclarer une guerre est inconcevable aux yeux de la Princesse, pour ne pas dire inimaginable. Leur geste doit cacher un dessein bien plus sombre.

Sa Majesté le Roi Esel vous demande de parler, alors parle Esclave.

Pas de respect pour la vermine.



REVENGE WILL BE YOURS IN TIME
Alwin
avatar
Messages : 96
Date d'inscription : 15/10/2015
Re: the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL écrit le Ven 15 Jan - 19:14
don't make me laugh
I don’t think you know what I am, mate. I’m a fucking waste of space. I’m just a stupid kid. I got no sense. I’m no fucking use, man. I am nothing.
MUSIQUE Un bruit qui vient scinder son esprit ; qui vient fendre le climat qu'Alwin avait installé. Il n'était plus seul avec le roi de Caelestis. Voilà que la princesse Nenya des bacs à sable ajoutait sa pierre à l'édifice qu'était l'interrogatoire du jeune homme. Rien que le son de sa voix qui rompt le silence le fit hausser les épaules et reculer des barreaux qui l'emprisonnaient. Une présence qui lui déplaisait parmi tant d'autres. Cette femme n'avait rien à faire ici, c'était ainsi qu'Alwin voyait la chose et pas autrement. Son entretien devait se faire avec le roi du ciel et non pas à celle qui avait rejeté son trône sans aucun scrupule. Massant ses épaules endolories, le jeune homme écoute en se mettant dos à son interlocutrice ; voilà tout l'intérêt qu'il lui portait en cette heure sombre. Il n'avait pas que ça à faire, c'était sa vie qui était en jeu et non pas autre chose. Une guerre avait été déclenchée par leur imbécillité et leur vanité ; mais c'était bien dans la mentalité du peuple du ciel de rejeter la faute sur autrui. Onisim avait eu un geste de trop ; un enfant avait été tué dans la cohue et ça, il savait qu'il allait le payer cher de la part du peuple... Nouveau soupir alors que la voix de la femme ne s'arrête pas. L'enfer, hein ? Mais il y était déjà en Enfer et ce n'était clairement pas la première fois qu'il en réchapperait. Cet enfer-là n'était rien comparé à celui qu'il avait connu quelques mois plus tôt. Si elle croyait être impressionnante ou effrayante... Autant lui faire comprendre par un soupir qu'il n'en était rien.

Rayée de la surface d'Atlas ? La grande tragédie qui avait eu lieu à Okeanos avait bien failli y parvenir. L'avait-elle oubliée ? Une vraie princesse... "Moi, moi, moi" ou plutôt "ma patrie, ma patrie, ma patrie." Ils ne chercheraient pas plus loin que le bout de leur nez, ils comprendraient ce qu'ils auraient envie de comprendre, c'était évident. Dans ce genre de conflit, les suspicions et le reste sont déjà toutes faite dans les têtes... Venir interroger Alwin ? Non, ce n'était pas ce qu'ils étaient venus faire ici ; se payer sa gueule ça en revanche, c'était carrément plus vraisemblable. Il ne dit pourtant rien alors qu'elle lâche avec désinvolture son venin sur le peuple marin... Les laisser mourir ? Mais en soit c'est ce qu'ils avaient fait ; des gens étaient morts en bas... C'est fou ce que les gens parlent, parlent, mais oublie certain détails de l'histoire ; détails qui font sourire Alwin d'ailleurs. Car ce drame était une partie de son histoire qu'il avait oubliée et dont il rêvait de se rappeler.

"Sa majesté, le Roi Esel vous demande de parler, alors parle Esclave. "... C'était qui l'esclave dans l'histoire-là ? Qui avait renié son nom et son rang pour devenir le chien-chien d'un mec lambda ? Certainement pas Alwin. Elle parlait beaucoup, certes, elle avait de quoi frimer, elle qui parlait derrière des barreaux en toisant le prisonnier qu'il était de haut. Que la jolie princesse entre dans la cage, qu'elle se retrouve enfermée seule avec lui, son visage hautain serait déformé très vite par la souffrance et la peur. Il reste néanmoins de marbre quant à sa pique ; il garde un visage souriant, presque carnassier. Il avait déjà dit ce qu'il avait à dire... Cependant ne pas jouer le jeu de l'adversaire n'était pas dans ces cordes et s'il n'agissait pas comme il allait le faire dans quelques instants... Alors il ne s'appellerait plus "Alwin."

Coucouche panier et papattes en rond princesse. C'est justement avec le roi Esel que je m'entretiens et non pas avec vous.

Il était ainsi. Autant jouer la carte du respect jeté à la benne plutôt que de jouer la carte de l'hypocrite qui lécherait les bottes de ses bourreaux. Oui, Alwin n'allait pas aller dans leur sens, c'était peine perdue. Il était ainsi. Un petit con qui ne comprenait pas la gravité de la situation dans laquelle il s'était foutu ; mais justement, il avait lui-même choisit ce qu'il ferait et ce qu'il adviendrait... Alors qu'ils continuent ; qu'ils essayent ; mais pour obtenir quelque chose de lui, ils allaient ramper...

Puis... Concrètement. Il s'arrêta deux secondes avant de donner un coup de pied dans les barreaux. L'esclave, ce n'est pas plutôt vous ? Vous qui avez donné le trône de votre sœur à quelqu'un de lambda, sans aucun rang ? Vous ne savez toujours pas si votre sœur s'est suicidée ou non et vous vous la jouez "grande gueule" ?

Il n'avait plus peur de mâcher ses mots ; de toute façon, c'était le genre de flot de paroles qui sortait d'un coup et qui était incontrôlable. Elle était venue pour se la ramener, pour montrer que c'est bien eux qui menaient la danse et qui contrôlait son destin ; erreur... Grossière erreur. Si Alwin avait vraiment eu peur de la mort, il n'aurait pas choisi d'être le protecteur de cette andouille de Cain.

J'ai rien à vous dire à vous, alors retournez d'où vous venez, les gens comme vous m’horripilent.

Reportant son attention au "Roi" Esel ; le jeune homme se laissa tomber sur son "lit" ; si on pouvait encore appeler ce qui se trouvait dans les cellules ; des lits et lâcha alors dans un soupir de lassitude.

Pour une réponse, faudrait déjà une question. Vous êtes sourds ? Posez-les vos questions, si tant est que je puisse vraiment y répondre.

Et après, cassez-vous d'ici... Dormir lui plairait bien.

mots: osef | with: esel & nenya | hrp: #yolo ♥



Contenu sponsorisé
Re: the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL écrit le

the world we knew won't come back & the time we've lost can't get back ••• ESEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World

Nebula :: 
domaine céleste
 :: Cassiopeia :: Chateau Regem
-