AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

I know it haunts you, it haunts me too. // Koko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Dim 26 Juil - 14:34


I know it haunts you, it haunts me too.


Un, deux, trois.
La place, la grande place.
Tu t'étais assise là, parmi les gens qui parlaient.
Parmi les gens qui riaient.
Tu t'étais posée. T'observais. Tu t'inspirais.
L'Enfer c'est les autres, dit-on.
C'était aussi vrai que faux.
Regarder les gens vivre, regarder les gens rire.
Tu trouvais ça beau.
Tu savais que certains rires étaient faux.
Tu savais que la vie devait être comme ça.
Soit t'es heureux, soit tu ne l'es pas.

Quatre, cinq, six.
Un regard à gauche, un regard à droite.
Des gens qui marchaient, encore et encore.
Et puis toi, par Terre, un crayon, un carnet,
une caisse à outils et des plans.
Tu t'étais plongée dans la construction d'un gadget inutile.
Encore un.
La ville est ta plus grande source d'inspiration.

Sept, huit, neuf.
Encore un regard à gauche, encore un regard à droite.
Kohe.
De dos.
Tu en étais certaine.
Tu reconnaissais ses cheveux roses.
Le garçon Kohe était plus féminin que tu ne pouvais l'être.

Kohe !

Tu t'étais levée en vitesse, marchant à pas rapides.
Tu n'sais pas pourquoi, t'avais envie de lui parler.
Mais lui parler de quoi ?
De tout, de rien.
Kohe c'était un peu toi au masculin.
Je veux dire, au vrai masculin.
Après réflexion, Kohe, t'avais pleins de trucs à lui raconter.
Tes dernières idées d'inventions,
ses défauts, toujours aussi présents, toujours aussi gros.
Pourquoi ne pas manger ensemble, tant qu'on y était.
T'avais faim, un peu.

Dix, onze, douze.
Il est à présent à quelques mètres de toi.
Il ne t'a pas encore remarqué.
Tu le tapes amicalement sur l'épaule.

Alors monsieur le chieur, comment tu vas ?

Tu balances ton plus grand sourire et enchaîne.

Non en fait j'm'en fous, j'ai v'la les trucs à te raconter !

Tu le regardes, tu lui laisses le temps de réagir.
Toi, t'es un peu contente, quand même.
Et t'attends.
Une réaction, une parole.


(c) Fiche par Mim
Kohe Nashoba
avatar
Messages : 467
Date d'inscription : 22/05/2015
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Dim 26 Juil - 14:55
Putain de journée
Tu te faisais chier, tu te faisais même grave chier.
Le regard en l'air, porté au loin, dans le ciel. Tu n'avais rien à faire aujourd'hui. Et ces derniers temps, tu étais troublé. De gros trous de mémoire, et autres conneries.
Alors, tu te promenais et à un moment, tu t'es arrêté.
Juste pour regarder le ciel. Oui comme un con, tu peux le dire.
Des enfants devant toi jouait, à un jeu que tu ne connaissais même pas.
A vrai dire, les jeux de gamins, tu t'en foutais royalement. C'était un peu comme un passe temps inutile que seul les plus jeunes avaient.
Ok, tu jouais à des jeux toi aussi, mais pas aussi débile que celui que tu étais entrain de voir. Oh ca non.

Dans ton dos, tu sens une tape, tu te retournes en fronçant les sourcils, espérant avoir l'air plus crédible. Alexis était la devant toi. Elle était un peu ton opposé physiquement. Elle ressemblait à un homme, donc tu parlais beaucoup d'elle au masculin, comme parfois au féminin.

Ca dépendait de tes humeurs.

- Si tu t'en fous demande pas imbécile, et vas y raconte. Je t'écoute.

Tu lui souris en retour. Un sourire moqueur mais pas trop non plus.
Bon un truc banal sans l'être quoi.
Tu as faim. C'est chiant te dis-tu.

HRP: Désolé c'est un peu court ! ;o;


Kohe = Lindberg & Soren
Infirmière:
 
Invité
Invité
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Dim 26 Juil - 15:17


I know it haunts you, it haunts me too.


Si tu t'en fous demande pas imbécile, et vas y raconte. Je t'écoute.

Une réaction digne de lui.
Tu n'en attendais pas moi.
Tu t'étais mise à rire.
Un rire un peu moqueur,
un peu amical.
Tu te dis que Kohe ne changera pas.

Chieur un jour, chieur toujours.

Ouaip, attends-là deux secondes. J'reviens.

Tu avais fait demi-tour, direction ta petite caisse à outils.
La dalle.
Et cette fois, tu avais prévue de quoi te nourrir.
A chaque fois tu te faisais avoir en venant ici.
Tu n'emmenais jamais rien à manger et résultat tu n'pensais qu'à ça.
Mais pas cette fois.

T'étais un peu fière de toi intérieurement.
T'es pas du genre organisée,
et encore moins prévoyante.

Cette fois t'avais pensé au casse-dalle.

Tu te retournes vite fait pendant que tu cherches dans ta caisse.
L'autre idiot était toujours là où tu l'avais laissé.

Tu prends tes sandwichs et tu reviens vers lui.

Et tu croques dans le premier.
Ouais, t'étais comme ça toi.
Tu bouffes devant les autres et tu t'en fous.
Tu te dis que si il veut quelque chose, il n'a qu'à demander.

J'me posais une question tout à l'heure. T'es chieur de naissance où c'est venu en grandissant ?

Ce n'était pas méchant, seulement l'habitude.
Fallait bien lui rappeler un peu ses défauts, avant de parler d'autre chose.


(c) Fiche par Mim
Kohe Nashoba
avatar
Messages : 467
Date d'inscription : 22/05/2015
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Dim 26 Juil - 16:22
Putain de journée
Humeur de chien, chieur a vie. Devise à la con te dis-tu. Pauvre de toi, Kohe tu n'es pas le plus respecté de tous et tes défauts sont bien trop visible mon enfant.

Elle te dit, qu'elle revient et va se chercher à bouffer. Connasse as-tu envie de gueuler haut et fort. Surtout quand elle mange sous ton nez. Monstre, seul ce mot la définie en cet instant.

Et vu que t'es un petit con, et que tu aimes la faire chier. Beh tu demandes.

- J'ai faim, donne m'en un peu. S'il te plait.

Ca t'arrache la gorge de lui dire ça, à elle. Ouai, c'est douloureux comme parole. Pauvre gosse ayant juste faim.

La routine prend vite place, elle te parle, non sans méchanceté. Non, en fait tu aimes bien, c'est votre habituelle routine à vous deux.

- Naissance, faire chier le monde. C'est toute ma vie. T'es con, conne, de naissance comme je suis né chieur.

Tu lui sourit, petit connard va.


Kohe = Lindberg & Soren
Infirmière:
 
Invité
Invité
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Dim 26 Juil - 16:48


I know it haunts you, it haunts me too.


J'ai faim, donne m'en un peu. S'il te plait.

Tu le regardes.
Tu savoures ta mini victoire.
Quel pauvre enfant qu'est Kohe.

Tu lui en passes un bout.
Pas un petit bout, mais pas un grand non plus.
Tu lui en repasseras plus tard si besoin.

Naissance, faire chier le monde. C'est toute ma vie. T'es con, conne, de naissance comme je suis né chieur.

Un sourire de plus.
C'était ça la plupart du temps.
Des insultes avec des sourires.

J't'emmerde.

Et tu lui colles ton sandwich en pleine figure.
Premier réflexe.

Quitte à être con, autant l'être jusqu'au bout.

Tu prends bien le soin de lui étaler sur tout le visage.
Et tu te prépares à ce qu'il riposte.
T'es bien consciente qu'il ne va pas rester là à te regarder avec le visage tartiné de beurre et autres conneries dont tu avais fait ton sandwich.

Le sourire aux lèvres, tu te prépares à fuir.

(c) Fiche par Mim
Kohe Nashoba
avatar
Messages : 467
Date d'inscription : 22/05/2015
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Dim 26 Juil - 22:52
Putain de journée
Elle savoure, ça t'énerve, ça t'agace fortement.
Un la regarde, elle va pour te passer un bout de son repas. Tu le prends.
Et puis, tu le bouffes.

Faim oblige.

Elle sourit encore plus, rien ne change de votre routine.
Tu aimes ça, c'est un peu ton jeu à toi, et à elle.

- Merci.

Tu le penses, tu le dis.
C'est toujours comme ça entre vous, des piques par-ci,
Des piques par-la.

Elle te fracasse un morceau de son repas dans ta gueule.
Ca t'énerve.

Tu attrapes le truc son ton visage, et tu fais pareil avant qu'elle n'est le temps de fuir.
Vengeance !



Kohe = Lindberg & Soren
Infirmière:
 
Invité
Invité
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Lun 27 Juil - 11:12


I know it haunts you, it haunts me too.

Quel bâtard.
Il te l'a bien rendu, ta conneries.

Tu enlèves le bout de sandwich de ton visage.

Au moins, t'as l'air aussi con qu'moi maintenant.

Tu sors un mouchoir de ta poche.
C'est pas le tissu le plus adapté mais bon.
On va faire avec.

Tu t'essuies le visage comme tu peux.
Puis tu le plies et tu lui tends la partie propre.

Bon tu viens, j'vais te parler de mes dernières idées de génie.

Tu commences à t'éloigner pour retourner vers tes affaires.
Affaires que tu as, imprudemment, laissées au centre de la place.
Tu commences à t'éloigner, mais tu t'arrête.

Faut bien attendre l'autre imbécile, quand même.

(c) Fiche par Mim
Kohe Nashoba
avatar
Messages : 467
Date d'inscription : 22/05/2015
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Lun 27 Juil - 11:36
Putain de journée
T'es tellement fier de toi. Ta petite vengeance à bien marché, et c'est tout ce qui compte en ce moment.
Tu n'allais tout de même pas te laisser faire.
Quand même.
Tu souris, comme d'habitude avec elle, ce qui est sur. C'est que tu ne te fais pas chier la.
Elle te dit que tu as l'air aussi con qu'elle.
Ca t'fais rire, mais à un point.

- Non quand même, pour avoir l'ai aussi con que toi, il me faudrait un sacré niveau. Mais toi, tu me rattrapes vite en tant que chieuse, tant fait pas.

Elle s'essuie le visage, puis elle te tend le bon côté de mouchoir.
Tu acceptes, et fait de même.
T'étais pas un porc, tu voulais quand même être propre.
Putain était-ce pour ça que tu avais l'air plus féminin que masculin ?
Tu en es sur maintenant, il doit même exister des mecs qui t'aime,
en pensant que t'es un femme.
La blague quoi.

- J'te suis.

Elle va vers ces affaires et t'attend.
Un peu avant, genre t'es trop lent pour elle.
Ca t'fais vraiment bien rire.
Tu la rejoints, tout sourire.
Moqueur évidement.



Kohe = Lindberg & Soren
Infirmière:
 
Invité
Invité
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Lun 27 Juil - 12:45


I know it haunts you, it haunts me too.



J'te suis.

Il te suit.
Tu continues donc ton chemin.
Et une fois devant tes affaires, tu t'assoies.
Tu fouilles tes papiers.

Trop de plans.
Trop d'idées.
T'es une putain de machine Alexis.

Au début, j'pensais à inventer un nouveau moyen de transport. Mais, pas un gros truc, parce qu'à construire ce serait trop une galère.

Tu fouilles encore parmi les plans.
Ce bordel.
T'es vraiment pas quelqu'un d'organisé.

Bon j'retrouve pas ce putain de plan, mais en gros, ce serait un moyen de transport individuel, et avec deux roues.

Ouais, un truc avec deux roues.
Tu t'assoies et un mécanisme fait rouler les deux roues.
Toi, t'as juste à diriger.

Tu t'sens pas con sur le coup.
Tu t'sens même plutôt intelligent.
Si y'a bien un domaine dans lequel tu t'en sors,
c'est celui-là.

Enfin j'te raconte ça, mais bon, tu dois rien comprendre.

Non pas que tu le prenais pour un idiot.
Non, c'est pas tellement ça.
Mais toi-même t'étais un peu perdue dans tous tes plans,
dans toutes tes idées, dans tous tes projets.
T'étais juste perdue dans tout.

Comment tu veux qu'on te comprenne si toi-même tu ne te comprends pas ?



(c) Fiche par Mim

HRP: Alexis te parlait d'un vélo, en gros......
Kohe Nashoba
avatar
Messages : 467
Date d'inscription : 22/05/2015
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le Jeu 30 Juil - 16:53
Putain de journée
Elle s'assoie.
Elle regarde ces papiers et elle te parle.
De transport et tout ça.
Parfois, tu te demandes ce qu'elle fou ici.
A Okeanos elle pourrait exploiter son potentiel.
Ou au moins ses idées.
En vrai, tu en as rien à foutre.
Mais, ça fait plus cool de penser comme ça.
Elle continue de t'expliquer.
Elle a pas trouver son plan, ça l'agace un peu.
Tu crois.
Tu en es presque sur.

- Je comprend un peu, mais il y a déjà beaucoup de transport non ? Et en individuel, on peut marcher, donc ta machine irait plus vite c'est ça ? Elle bougerait comment ?

T'es un curieux des fois.
C'est pas trop ton truc pourtant.
Tu l'utiliseras même pas si elle le crée.
Tu préfères utiliser tes jambes.
Tu ne sais même pas pourquoi.



Kohe = Lindberg & Soren
Infirmière:
 
Contenu sponsorisé
Re: I know it haunts you, it haunts me too. // Koko. écrit le

I know it haunts you, it haunts me too. // Koko.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Suspicion always haunts the guilty mind.
» Happy haunts materialize • Les liens de Melanie Ravenswood
» PWASON DAVRILMinouche kraze rak, Aristide tonbe kouri nan Afrik PWASON DAVRIL
» RA DE MARE MIRLANDE MANIGAT OKAP , FANATIK ENTOLERAN MARTELLY PRAN KOKO MAKAK
» Présentation de Koko

Nebula :: 
autres lieux
 :: zone terrestre
-