AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

FINI ─ make war, not love • azraële

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Lun 27 Juil - 16:57




make war, not love



Marché Medicina.
Alexius n'était pas venu à son lieu de marchandage pour faire son commerce comme il avait l'habitude de le faire, mais il n'était pas non plus venu par simple hasard. Un règlement de compte s'imposait avec une certaine personne, dont le nom faisait souvent écho dans leur famille. Celle qui avait passé à tabac son frère, ─ qui avait souillé son innocence en l'étouffant entre ses deux plaques tectoniques, ─ celle que l'on nommait Azraële. Il savait très bien que s'il osait monter le ton ou même commettre la même erreur que son frère, lui, il n'en ressortirait probablement pas vivant.
Alors il avait décidé de piocher sa carte à l'avance ─ : celle de la diplomatie.

Les bras croisés, le chapeau relevé de sorte à ce qu'il puisse repérer l'objet de toute ses pensées, Alexius cherchait du regard la principale concernée. À vrai dire, il avait déjà eu l'occasion de la croiser auparavant, lorsqu'elle quémandait sur un ton visiblement ennuyé la présence de son cher petit frère, ─ alors que lui, il lui jetait des regards en coin, dévisageait sa longue chevelure brune et, au fil du temps, imprimait les traits de son visage dans son esprit. Il saurait la reconnaître non seulement pour ses expressions dures et excédées, mais aussi pour son opulente poitrine qui ressemblait fortement à celles que les femmes possédaient, tout là-haut dans le ciel.

Lorsque son regard passa en revue une horde de clients impatients qui se comprimaient dans un chahut bruyant, ses yeux s'arrêtèrent machinalement sur une silhouette masculine.
Il savait très bien qu'il ne s'agissait pas d'Azraële, mais la personne qu'il lorgna silencieusement l'intrigua. Un voile noir qui recouvrait la totalité de son corps visiblement musclé, puis quelques mèches blondes qui dépassaient légèrement de son espèce de masque. Une attitude et un accoutrement mystérieux...
Alexius aurait juré ne pas connaître cet homme, ─ et pourtant, une sensation bizarre l'indisposait lorsqu'il regardait ce client. Alors il dévia son regard autre part.

Mais quelle ne fut pas sa courte stupéfaction lorsqu'il rencontra par hasard un regard de quartz fumé, presque terrifiant : avec cette expression froide qu'il pourrait discerner à des kilomètres.
Azraële.
Alexius la dévisagea un bref instant, momentané ─ comme s'il prévoyait ce qu'il allait dire ; puis sur un pas franchement décidé, il s'approcha de la jeune femme qui semblait manifestement occupée.

Adopter un timbre de voix conciliant et aimable, ─ ne pas s'emporter.

─ Mademoiselle Azraële, je devine ? Si vous permettez...





(c) MEI pour APPLE SPRING



Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Lun 27 Juil - 18:30
Tu as du mal à oublier, à effacer de ta mémoire cette sensation extatique qui a traversé ton corps quand, il y a quelques jours, tu as fracassé la mâchoire de ton cadet. Bon. Tu as retenu tes coups, mais tu as quand même dû lui foutre la trouille. Ou le traumatiser complètement. Ou alors c'est un masochiste complet et il reviendra t'emmerder dès qu'il se sera remis de ses bleus et de ses dents cassées. Dans tous les cas, quand bien même tu n'oublies pas, tu ne te sens ni fautive ni coupable. Et tu possèdes encore moins de remords. Au contraire, tu riras sûrement encore plus fort à sa face la prochaine fois que tu le verras. C'est lui qui est venu te provoquer et te... Toucher sans prévenir. Quel abruti chercherait à mettre sa tête dans ta poitrine à part un mec avec de profondes envies suicidaires ? Lui, visiblement. Bref. Tu ne tarderas pas à oublier. Tu reprends déjà ta vie comme si de rien n'était, faisant le tour du marché Médicina histoire d'acheter ce qu'il te faut pour réviser correctement. Mains dans poches, tu fais le tour des stands qui peuvent contenir ce qui t'intéressent, achetant le strict nécessaire avant de bailler suite à ta nuit blanche de travail acharné. Après dernière vérification sur un étalage, tu te décides enfin à rentrer pour prendre une ou deux heures de sommeil avant de recommencer à t'acharner pour rien quand on t'interpelle. Tu te retournes pour chercher la provenance de la voix avant de baisser la tête pour apercevoir une touffe blonde sous un chapeau et une bouille familière. Oh. Eden étant probablement sur un lit en train d'agoniser de ses blessures - ou en train de faire quelque chose d'aussi inutile que son existence, tu calcules vite de qui il s'agit au vue de leur ressemblance. « Alexius, je suppose. Et si je ne permet pas ? » Tu arbores un sourire curieux malgré tes yeux cernés par le travail, toujours aussi nonchalante et peu aimable, une main sur la hanche et ton paquet de courses au bout du bras. « Je suppose que c'est à propos de l'autre microbe qui te sert de cadet. »
feat. alexius ▲ dialogue #000 ▲ hrp j'vais me faire toute votre famille lmao
Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Mar 28 Juil - 15:09




make war, not love



Pour être tout à fait honnête, cela l'ennuyait passablement de devoir aller s'expliquer avec ce bout de femme visiblement encline à user de sarcasme même lorsqu'il ne le fallait pas ; ─ en témoignait l'expression manifestement excédée du bijoutier. Lorsque l'arrogante Azraële déballa son dédain aussi effilé qu'une grappe d'échardes, Alexius décida de ne pas s'en formaliser et de plutôt appuyer les propos de la jeune femme lorsqu'elle émit son prénom par simple déduction, avec la froideur digne des cachots de la Prison Lacum, au sein des profondeurs glacées d'Okeanos.

Elle esquissa un sourire, auquel il ne sembla pas vouloir répondre, puis elle le détailla quelques instants avant d'exprimer une deuxième hypothèse, le faciès à demi-moqueur en parlant de son cadet blessé. Le chef marchand retint un soupir d'exaspération, pour une fois sincèrement tracassé de devoir faire le travail à la place de ses parents. Il n'avait pas vraiment eu l'occasion de converser aussi longtemps avec une femme comme Azraële, mais l'agacement allait lui monter au cerveau si elle continuait dans cette lancée ; mais le blond sachant tout de même garder son calme quand il le fallait, il ne s'inquiétait pas trop.

─ Tu excelles dans l'art de la supposition, ma chère, ironisa Alexius comme pour détendre l'atmosphère, en réalité simple stratégie pour qu'il puisse se calmer, ─ puis son regard changea pour se mouver dans quelque chose de plus sérieux.

Ils se toisèrent quelques minutes, lui de sa petitesse mésestimée, elle de sa grandeur préoccupante. Alexius en vint finalement à briser le silence qui s'était installé en premier, poussant un soupir ostensiblement accablé. Il se pinça l'arête du nez, une main plaquée sur le bras ─ puis caché derrière ses mèches blondes, il reprit vivement la parole.

─ Venons en au fait, Azraële. Nous sommes d'accord sur le fait que mon frère n'est sûrement pas le plus talentueux, ni le plus intelligent qu'Atlas ait pu porté jusqu'ici, admit-il en relevant la tête, les bras croisés. Mais est-ce donc une raison pour le violenter aussi brutalement ? J'aimerais juste comprendre pourquoi autant d'acharnement sur un membre de ta même nation, continua-t-il sur un ton qui se voulait désespérément neutre. Les Esprits doivent bien s'amuser devant autant d'impertinence.

Il attendit une réponse de la part de la brune, prenant garde à reculer d'un pas pour éviter tout geste de violence calculé, ─ avec elle, la précaution était généralement de mise, même s'il venait de tout déballer.




(c) MEI pour APPLE SPRING



Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Mer 29 Juil - 17:42
La différence de tempérament entre les deux frangins te fait tomber de haut ; Alexius est tellement plus mature et tempéré qu'Eden - ça en serait presque émouvant. Le gringalet - enfin, l'autre, pas celui devant toi à l'heure actuelle ; sûrement un trait de famille - serait déjà en train de hurler de ne pas l'appeler ainsi en bondissant dans tous les sens avec des répliques qu'il pense vexantes alors qu'elles te feraient presque cracher un arc-en-ciel. Par tous les Dieux, Eden ; ton frère a bouffé toute la répartie présente dans les chromosomes de tes géniteurs ou comment cela se passe-t-il ? Quoi qu'il en soit, l'aîné a l'air plutôt exaspéré par ton existence toute entière alors qu'il se pince le nez. Et puis le voilà qui entre dans le vif du sujet - tu te doutais déjà de quoi il voulait te parler mais le voir hésiter avant de se jeter à l'eau n'a pas de prix tu l'avoues. On aurait presque dit qu'il s'apprêtait à confesser ses péchés à Earthea. Quelle connerie. « Nous sommes d'accord sur le fait que mon frère n'est sûrement pas le plus talentueux, ni le plus intelligent qu'Atlas ait pu porté jusqu'ici... » Tu étouffes un ricanement. « Oh, ravie de voir que nous sommes au moins d'accord sur ce point. » Tu hausses les épaules à la suite de sa phrase et la fin de sa tirade t'arrache même un soupire ; quel ennui au final ce petit. « Premièrement, je me contrefous totalement de ce que les Esprits pensent de mon comportement, si Esprits il y a. » Cette simple phrase en dit long sur toi et d'ailleurs, beaucoup de regards et d'oreilles indiscrètes se sont tournés sur toi pour ces paroles d'hérétique ; tu n'en as que faire. « Ensuite, j'estime que le fait que ton frère vienne délibérément enfoncer sa tête dans ma poitrine pour la peloter et faire des remarques déplacées dessus comme la volonté naissante de s'en servir en guise d'oreiller pour les cours mérite une... Petite correction. Qu'il arrête de chercher des problèmes alors que je le met en garde sur le fait qu'il se frotte à plus fort que lui et j'arrêterai de le frapper, c'est aussi simple que ça. Mais vue la grandeur de sa connerie, je doute que ça s'arrête d'aussi tôt, tu m'en vois bien attristée. » Oh, pas de le taper hein. Non, ça c'est ta partie préférée de l'histoire.
feat. alexius ▲ dialogue #000 ▲ hrp alek
Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Mer 29 Juil - 19:07




make war, not love



Elle semblait tout faire pour dissimuler un ricanement, affirmant les premiers propos d'Alexius en maintenant être sur la même longueur d'onde. Bizarrement, ça ne l'étonnait pas ; Eden passait pour un abruti et un idiot sans cervelle à l'égard de plein de gens ─ ça lui collait à la peau, ça le suivait partout où il allait et parfois, ça lui valait des ennuis. Il aura beau se faire réprimander, il ne cessera sans doute jamais d'agir en gamin irresponsable et déplacé, et cette pensée ne sembla pas rassurer le bijoutier.

À vrai dire, c'était plutôt difficile désormais de choisir un camp : l'aîné n'avait pas reçu la même version qu'Azraële, lorsqu'il avait interrogé son frère, et quelque part, les explications de la brune ne lui paraissaient pas si incongrues que ça. Il ne pouvait pas se retourner contre Eden, parce que... Parce que c'était son frère, tout simplement. Mais il savait que les deux avaient leur part de responsabilité dans cette histoire, en admettant que les deux versions puissent être vraies, ─ et ça, Azraële ne pourra pas le nier.

─ Bravo, tu as réussi à attirer l'attention sur toi alors que je comptais être discret, observa Alexius tout autour de lui, en voyant les visages concernés des gens qui toisaient dédaigneusement la jeune femme. Les habits ne trompaient pas ; même certains Caelestis s'étaient retournés, dont l'homme vêtu de noir de tout à l'heure.

Alexius fit l'effort de ne pas regarder la poitrine de son interlocutrice lorsqu'il reporta son regard vers elle. La sensation délicieuse d'un poing dans la figure ne l'intéressait pas le moins du monde, en fait. Les plaintes, gémissements et demandes parfois même un peu exagérées de son cadet parlaient : se faire passer à tabac par une brune hystérique ne l'attirait que très peu. Paradoxalement, une femme médecin qui faisait la peau à un nain de jardin de sa nation.
Alexius fronça les sourcils d'un air pensif, puis finit par s'adosser sur la rambarde d'un escalier, comme pour se détendre.

─ Je conçois que tu n'aies pas apprécié que l'on te touche à cette partie de ton anatomie, sembla rire l'aîné quelques instants avant de vite se calmer, le regard perçant d'Azraële sur lui. Est-ce seulement une raison pour entrer dans de tels accès de colère ? Ton tempérament transparaît même dans tes gestes... Tu es effrayante, déglutit-il, sincèrement étonné.

Il se redressa, faisant rouler une spinelle violette entre ses doigts, à la manière d'un couteau que l'on ferait danser en raison d'un ennui passager. Puis il soupira, se lassant bien vite, et reprit le cours de sa conversation avec l'étudiante beaucoup plus grande que lui.

─ Vous ne pouvez pas essayer de faire la paix, tous les deux ? Ça m'ennuie sincèrement que vous en soyez là... fit-il, une moue presque attristée sur le visage. Si tu pouvais éventuellement continuer d'apprendre à mon frère, ce serait bien...

Pourtant, Alexius demeurait toujours inconnu des petites affaires de son frère et de ladite Azraële, ─ ou tout du moins, pour l'instant, éluciderons-nous.




(c) MEI pour APPLE SPRING



Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Mer 29 Juil - 21:27
Comme si tu allais présenter tes excuses à qui que ce soit. Comme si c'était ta faute. Et comme si tu avais des remords. Non. Pire que ça tu serais tout à fait partante pour recommencer une nouvelle fois voir frapper plus fort encore. Peut-être que ça finira par faire marcher le cerveau de l'Earthea correctement. « Si tu ne voulais pas attirer l'attention il ne fallait pas venir me parler. Tu devrais le savoir. » C'est plutôt connu que tu dis des propos déplacés ouvertement et sans gêne. Tu ne te prives de rien, Az. Sauf de tuer des gens. Tu tiens encore à la vie. Et à ta liberté, accessoirement. Tu regardes un air désappointé se former sur son visage alors que tu étires un petit sourire en coin moqueur. Ils sont frères à n'en point douter. Sa remarque à moitié rieuse te faire perdre ton sourire alors que ton regard froid comme de la glace se frise sur lui, plus sévère. Tu es effrayante. « Merci du compliment. » Ton sarcastique et railleur. Tu remets une mèche brune derrière ton oreille en continuant d'écouter les jérémiades du blondinet en face de toi. Et puis, à ses derniers mots, tu ris. Un rire un peu trop froid et hautain pour être agréable aux oreilles ; un rire digne d'Azraële. « Oh, je vois. C'est comme ça que tu le vois. Ecoute gamin, laisse-moi mettre les choses au clair. Ton frère et moi, on est pas... amis ou Dieu sait quelle sombre connerie du genre. Je vais tout de suite ruiner l'idéal de notre amitié inexistante que tu entretiens dans ta petite boîte emplie d'amour et de paix : je file des plans à ton frère pour qu'il arrive à foutre en l'air sa scolarité. Là, il ne t'a rien dit à propos de ça, hein ? Surprise. » Quelle sombre connasse tu fais.
feat. alexius ▲ dialogue #000 ▲ hrp  alek
Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Jeu 30 Juil - 1:27




make war, not love



Si tu ne voulais pas attirer l'attention il ne fallait pas venir me parler. Tu devrais le savoir.
Alexius leva les yeux au ciel, hochant la tête de gauche à droite avec un air de dépit. Les dires de la jeune médecin le galvanisait complètement et il se demandait de plus en plus pourquoi elle avait été orientée vers le type de métier qu'était le sien. Elle ne semblait pas douce pour le moins du monde, l'aigreur imprimée sur son visage suffirait à faire fuir n'importe quel novice, et les clients, eux, ne devaient pas arriver en trombe dans son lieu de travail. Elle avait beau avoir été gâtée par la nature, sa mauvaise humeur déformait pour sûr le ton de sa voix et sa moquerie gâchait son visage qui aurait pu être enjolivé par un sourire, ou tout du moins, un air relativement plus calme.
Alexius ne réussit cependant pas à se faire à l'image d'une Azraële souriante. Il ne connaissait rien d'elle, mais on eut dit qu'elle faisait tout pour se faire voir d'un œil noir.

Et puis la vipère prit la chose à la rigolade, sembla se délecter de l'acharnement dont Alexius faisait preuve. Son calme allait bientôt être piqué à vif et il ne trouverait sans doute plus d'argument valable pour se justifier sans s'énerver, ─ il ne lui fallait pas perdre le contrôle de la situation, et ce surtout pas face à Azraële, parce qu'il pressentait comme de la cruauté chez elle. Rien que sa façon de le toiser ne le confortait pas dans la meilleure sensation. Il en perdait progressivement son aise ; à compter des regards un peu trop curieux des gens autour d'eux.

Le jeune homme n'écouta pas le récit visiblement casse-pied d'Azraële, avant que celle-ci ne bute sur un point qui sembla l'intéresser un peu plus. Je vais tout de suite ruiner l'idéal de notre amitié inexistante que tu entretiens dans ta petite boîte emplie d'amour et de paix : je file des plans à ton frère pour qu'il arrive à foutre en l'air sa scolarité. Là, il ne t'a rien dit à propos de ça, hein ? Surprise.

Si la première partie de sa phrase eut pour effet de quelque peu le vexer, la deuxième termina complètement de l'achever, lorsqu'il apprit les sournoiseries des deux protagonistes de l'histoire. Alors comme ça mon petit-frère opère discrètement ? assimila Alexius, les mâchoires serrées et la mine en colère, ses épaules retombant et ses poings se serrant de rage. Il faillit détacher son attention d'Azraële et celle-ci sembla être sur le point de partir, mais le blondinet la rattrapa, la voix chargée de reproches.

─ Et vous, vous cautionnez ça ? dit-il désespérément, parce qu'il ne savait plus quoi dire. Elle lui avait ôté les mots de la bouche. Vous... Vous ne vous souciez même pas de son avenir, de sa relation avec notre famille à cause de ça ? pesta Alexius, déçu.




(c) MEI pour APPLE SPRING



Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Ven 31 Juil - 1:48
Au final, ça ne rimait à rien. Tu aurais mieux fait de ne rien permettre du tout et de rentrer chez toi pour travailler en le snobant, ça aurait été pour le mieux vu qu'il semble porter à cette conversation autant d'intérêt que tu portes à son existence même et à celle de son foutu cadet : nada. Et puis, boom. Tu peux voir son visage ; son corps tout entier même, se crisper suite à ta nouvelle. Oh ? Oh. Oh c'est tellement beau tu en rirais presque - il ne savait donc pas. Eden faisait vraiment ça dans son dos. C'était beau et lassant de le voir décrocher complètement. Tu n'en as que faire, ce ne sont pas tes affaires. Tu ne fais que gentiment ce que l'on t'a demandé de faire - oh quelle bonté d'âme, Az, tu es si généreuse d'aider ce pauvre petit Earthea mal dirigé par sa famille dans sa voix professionnelle, tu devrais en faire ta vocation - oui, et côtoyer des gosses à longueur de journée ? Plutôt mourir. Déjà que tu ne saques pas les adultes, faut pas déconner. Bref, tu te décides à partir pendant que le gringalet diverge de son côté comme un grand, tournant les talons. Mais semblerait-il que le gnome doté de son chapeau de sorcière ne semble finalement pas décidé à lâcher grippe. Damn, qu'il est collant. Tu laisses même ta langue claquer contre ton palais ; la fatigue, l'agacement et l'ennuie se réunissent en toi. Déception, désespoir, tu ne cherches même pas à capter son regard du tien, tu continues d'avancer sans te faire à son rythme pour l'attendre - à quoi bon ? Tu regardes droit devant toi, sans sourciller. Sans ciller. « Pourquoi ne cautionnerais-je donc pas ? Ce n'est pas mon futur ni ma famille que je sache. Je l'aide à réaliser ce qu'il pense être juste - et encore est-il trop abruti pour réussir ; à lui de comprendre les conséquences de ses actes et de grandir, c'est tout ce que je peux dire.  Maintenant, Alexius, si c'est la seule raison pour laquelle tu es venu me parler j'ai dis ce que j'avais à dire sur le sujet. Discussion close. » Et au revoir, accessoirement.
feat. alexius ▲ dialogue #000 ▲ hrp  alek
Invité
Invité
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le Ven 31 Juil - 2:29




make war, not love



Étonnamment, elle ne cria pas, ne sourcilla pas, mais le fixa d'un air glacial et accusateur. Un air froid, hautain, moqueur ─ celui qu'elle avait tant l'habitude de revêtir en présence des autres personnes.
Pour faire plus court, tout le temps.
Alexius déglutit, sincèrement piqué au vif par les yeux d'Azraële fixés comme avec de la glue sur son visage de marbre, de sorte à ce qu'ils ne puissent pas papilloter. Les femmes étaient généralement connues pour leur finesse et leur délicatesse, mais la médecin sortait inéluctablement du lot, ─ il n'y avait pas à se poser la question plus longtemps, en fait.

Pourquoi ne cautionnerais-je donc pas ? Ce n'est pas mon futur ni ma famille que je sache. Je l'aide à réaliser ce qu'il pense être juste - et encore est-il trop abruti pour réussir ; à lui de comprendre les conséquences de ses actes et de grandir, c'est tout ce que je peux dire, dit-elle sur un ton confiant et presque dédaigneux. Elle crachait presque ses mots. Alexius fronça les sourcils, la voyant déjà rouvrir la bouche pour continuer. Bouche qu'il aurait aimé scotcher voire coudre à l'instant-même, pour l'empêcher de parler plus longtemps. Maintenant, Alexius, si c'est la seule raison pour laquelle tu es venu me parler j'ai dis ce que j'avais à dire sur le sujet. Discussion close.

Le jeune homme retint un soupir d'exaspération, soutenant son regard. Il voulait croire qu'elle ne s'en sortirait pas comme ça, qu'elle reviendrait s'excuser d'avoir passé à tabac un membre de sa famille.
Pourtant, il n'arrivait pas à assimiler l'idée. À la place, au lieu de se faire de fausses joies, il serra fortement les dents comme pour essayer d'évacuer la pression, baissant au passage le regard sous la force persistante de celui d'Azraële.
Il se sentait ridicule, là, tout de suite.

─ Très bien, Azraële, articula Alexius tout en relevant les yeux vers elle, la scrutant froidement. J'ai entendu ce que je voulais entendre, je crois bien. Discussion close, et on ne se revoit pas.

Et puis il s'en alla, la démarche visiblement pressée.




(c) MEI pour APPLE SPRING



Contenu sponsorisé
Re: FINI ─ make war, not love • azraële écrit le

FINI ─ make war, not love • azraële

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (autumn) + make war, not love.
» [ Fini] A little thing called love... ft Garihaya Jun
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]

Nebula :: 
autres lieux
 :: zone terrestre
-