AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Crédibilité sans nom ▬ Eliide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 15:48

 

Fedzterzher Eliide
Surnom ▬ Eliide
Âge ▬ 23
Date de naissance  ▬ 16 octobre
Sexe  ▬ Masculin. (=virilité)(mais si)
Orientation  ▬ Ne sait pas trop. Ne se préoccupe que peu du nom que peut bien revêtir son orientation. 

Taille  ▬ 1m74
Poids  ▬ 57 kg
Couleurs cheveux et yeux  ▬ Cheveux blonds, yeux bleus
Particularité(s)  ▬ Un teint un peu trop blême, une vue un peu défaillante (devrait porter plus souvent ses lunettes pour mieux voir, mais elles lui font mal aux oreilles en plus d'être encombrantes selon lui.). Ne sait définitivement pas nager.

Groupe  ▬ Earthea, théoriquement.
Occupation  ▬ Botaniste, principalement.
Il s'intéresse à la mécanique Caelestisienne, mais ignore s'il peut, en tant que natif d'Earthea, avoir un avenir là dedans.  
Habitation  ▬ Explore actuellement Caelestis, notamment Cassiopeia, et vit pour l'instant dans une des habitations de la capitale, en location (si ça existe). Mais cela risque de ne pas durer.


CA S'PASSE COMMENT DANS TA TÊTE ?


Oh! Tiens, vous êties là? Eliide? Il n'est plus ici depuis un bout de temps, vous savez. Un vrai bout de temps... Je pensais pourtant que je le connaissais mieux que personne. On se connaissait depuis tous petits... 
Mais je ne sais pas ce qu'il lui a prit. Enfin... S'il fallait le décrire à partir de l'image qu'il me reste de lui...

C'était un garçon relativement calme. Il était plutôt à l'écoute quand il sentait qu'on en avait besoin., et qu'on venait le voir pour cela. Enfin je crois. 
Il lâchait souvent des plaisanteries ou des boutades. Pour détendre l'atmosphère, je suppose. Quoi que quand il faisait cela sans l'ombre d'un sourire, d'un air chaleureux ou amusé, avec juste une expression indifférente ou placide, personnellement, ça me mettait plus mal à l'aise qu'autre chose. Alors que je souriais, riais à ses remarques, lui donnait l'impression qu'elles ne valaient même la peine qu'il fasse mine qu'elles soient dites pour réjouir. 
Je pense qu'il n'aimait pas se forcer. Je vous dis cela, mais sans doute a-t-il bien changé à présent. Cependant à l'époque c'était l'impression qu'il donnait. Ses rires paraissaient en situation normale lâchés parce qu'il ne pouvait les empêcher de sortir. C'étaient comme s'ils avaient une volonté propre, et qu'Eliide ne pouvait ni les maîtriser, ni en sortir sur commande. D'après ce qu'il en laissait voir, ça m'étonnerait fortement qu'il soit bon comédien. A moins de se mettre vraiment en situation, peut-être? 

Tout cela doit vous sembler tellement vague, incertain. Que voulez-vous, je ne sais plus quoi en penser, à présent. Lui que je pensais être la personne que je connaissais le mieux au monde, lui que je croyais destiné à rester ici, à Earthea, dans ce petit village pour toujours, nous est filé entre les doigts du jour au lendemain. 
Je lui en veux tellement.

Quand j'y repense maintenant, certaines de ses réactions étaient totalement défaites de toute logique. Parfois, sans raison apparente, il changeait subitement d'humeur. D'autres, il se contredisait en l'espace de trois mots. J'ignore le pourquoi du comment, vous devez certainement vous en douter, n'est-ce pas? Il faut dire que je suis peu attentiff à ce qu'il m'entoure, aussi.
Pardonnez, nous ne parlons pas ici de moi, mais de mon ancien ami.
Evidemment, ce n'était pas assez flagrant à l'époque pour que je m'en préoccupe réellement, cependant... ce l'était tout de même assez pour que je m'en souvienne, voyez? 

Il était en règle générale... plutôt amical, hormis quelques individus qu'il boudait sans que je sache pourquoi exactement. ...Enfin je ne sais pas. 
Il y a eu des personnes où ce fut la symbiose parfaite dès le premier regard. Je pense à Alcibiade, notamment. Cet abruti lui a plu dès son arrivée. Il avait un humour qui lui plaisait bien, je suppose, un aspect têtu et des réflexions qui l'enchantait. 
Je n'ai jamais aimé Alcibiade. Ne serait-ce que parce qu'il m'a volé Eliide. Ne serait-ce que pour cela. 
Leur amitié me dégoûtait. Ils semblaient amis de toujours, alors qu'ils se connaissaient à peine. C'était absurde, stupide. 
Pardonnez-moi, je m'égare un peu. 
A ce sujet, c'est aussi étrange qu'Eliide soit parti, en "oubliant" de prévenir Al. 

De toute manière, tout cela n'a plus d'importance.
C'est bien trop lointain. 
C'était il y a bien trop longtemps.
Sept ans.  


« Si les siècles abandonnés restent une période unique dans notre frise du temps, alors ils ne me dérangent pas. »


Raconte moi ton histoire !


Musique:
 

« ... Du coup ma petite soeur se remettait à brailler dès que ma mère essayait de continuer de faire ses valises. Ca a rendu les choses encore plus difficiles pour tout le monde, tu sais. Moi non plus je veux pas que nos parents se séparent, mais faudrait peut-être qu'elle grandisse aussi. Enfin qu'elle se contienne, je sais pas... »
Sa voix vrillait, submergée par toute cette émotion incontenable, la laissant percer à travers le flux des mots. Les larmes d'Army recommencèrent à perler au coin de ses yeux, désireuses d'entrapercevoir la lumière du jour, de s'échapper de ce petit corps tout frêle et tremblant de chagrin. Elles s'écrasèrent sur le sol, sauf une qui, après avoir roulé sur les joues du garçon, vint se déposer sur la main étrangère posée sur l'épaule du malheureux. 
Le propriétaire de cette main l'observa un moment. 
Il crut bon de murmurer le nom de son ami, doucement, comme s'il craignait d'aggraver les choses. 
Cinq ans.
L'âge de ces deux bambins à cet instant du temps. Cet instant de leurs vies respectives.
« Et... Et toi, Eliide, ça va mieux avec ton oncle? Je sais qu'il est très dur avec toi. »
Army recentrait le sujet sur lui. Cela signifiait qu'il souhaitait comater un peu son désespoir, tout en se faisant bercer par la voix d'un autre. Eliide recracha le morceau d'herbe qu'il mâchouillait depuis qu'ils s'étaient assis tous les deux, et prit à son tour la parole, soulagé de ne plus avoir à supporter cette gêne attristé qui survient quand on ne sait quoi faire pour réconforter un proche.
« En fait ces derniers temps ça allait mieux, mais j'ai voulu savoir depuis combien de temps maman connaissait papa quand il est mort et ça s'est à nouveau tendu. »
Petite pause. Army le fixe, immobile. Esquisse un maigre sourire à travers ses pupilles embuées.
« Je comprends pas pourquoi oncle Huy est aussi rigide avec moi. Maman dit qu'il m'aime bien mais qu'il veut juste que... Je ne reproduise pas ses erreurs. J'y peux rien s'il a fait des erreurs. Il devrait pas faire ça. »
Il devait parler. Raconter, ne pas laisser de vide où Army pourrait se replonger dans son malheur. Enfin théoriquement, c'était pour cela qu'il devait le faire. Intérieurement cependant, ses sentiments se démêlaient de ses principes et déliaient sa langue pour une toute autre raison.
« Il est pas si méchant mais il est plus gentil avec mes demi-frères et ma demi-soeur. Avec ses fils et fille à lui. C'est pas juste. Maman est sa soeur pourtant. »
Celle d'extérioriser.

Eliide. Un prénom qui fait des vagues, qui roule sur le palais et qui apaise les esprits. Selon sa mère, du moins.
L'enfant ne naquit peut-être pas au meilleur moment qui fut. Il ne sut jamais trop pourquoi il y avait toujours cette rancoeur de son oncle envers sa mère, tandis qu'elle semblait plus plongée dans une sorte de honte nostalgique.
Pourquoi cet homme et sa chère maman vivaient ensembles alors que ça avait si difficile pour eux de se supporter. Problèmes d'argent? Pourquoi ses demi frères et soeur étaient-ils appelés... Ses demi frères et soeurs, et pas ses cousins et cousines, puisqu'ils étaient les rejetons de son oncle?
Oncle Huy disait que la mère de ses enfants était morte, comme l'était le père d'Eliide. Et chaque fois qu'il disait cela, maman partait avec un air blessé. Pourquoi? Pourquoi?
Eliide avait vite cessé de s'intéresser à toutes ces questions. Il était plutôt occupé, enfant, à ne pas se faire écraser par Ugues et Layne, respectivement de deux et cinq ans ses aînés.
« Eliide, dégage de là, tu gênes.
- Rends moi mon bâton, Ugues, je jouais avec!
- Tout de suite petit frère. Juste une seconde, laisse moi juste le casser en deux. Comme ça si tu en perds un bout, tu auras toujours l'autre non? »
« Eliide? T'en a pas marre d'exister? Huy a l'air d'en avoir marre, lui, en tout cas.
- Joli, Layne! »
Ce ne sont pas de leurs remarques les plus subtiles, j'en conviens.
Au fond, ses deux frères l'appréciaient, sans aucun doute. Seulement trouvaient-ils un plaisir particulièrement sournois à abaisser perpétuellement le jeune blond. Ce qui enchantait assez peu ce dernier.
Malgré cela, il lia avec sa demi-soeur un lien particulièrement précieux. Faüz lui témoigna de sa naissance à son mariage une profonde tendresse affectueux, et il lui tendit en retour des sourires et une grande confiance.



Huy était un mineur baraqué, comme sa tendre progéniture.
Brun, chevelure presque entièrement rasée, exception faite de celle en haut de son crâne qu'il assemblait toujours en une tresse plutôt conséquente.  
Il dirigeait la famille d'un bras de fer. Ou plutôt d'acier. Un acier inébranlable. Qui s'est renforcé chaque fois qu'il a été ébranlé, pour en arriver à ce niveau de dureté.
Chacun des membres de la maisonnée avaient des tâches ménagères précises à remplir, attribuées en fonction du temps libre et des obligations extérieures de chacun.
Il voulait, pardon, il exigeait intervenir, ou au moins connaître chaque décision que souhaitaient prendre les habitants de sa maison.
C'est pourquoi, quand, face au physique maigrichon de son enfant, sa soeur Berth se dit qu'il ferait mieux d'apprendre l'art d'étudier les plantes plutôt que celui d'extraire des pierres, elle en parla tout d'abord au chef de famille avant même de demander son avis au principal intéressé.  
De toute manière, la réponse tomba comme une évidence; négative, tranchante, froide. Eliide partit pour la mine. Un joyeux désastre, si mon avis vous intéresse. Il tapait n'importe comment, partait en exploration à l'improviste, délaissant les tâches qu'on lui donnait, faisant la connaissance des gars sur place, s'inventant des interviews avec eux. Oh, il s'amusait bien. Il se prit pas mal de coups pour ça, mais ciel que c'était amusant.
Pour ces raisons, après quelques mois de durs labeurs et plusieurs facepalms pour oncle Huy, il lui fut accordé d'étudier les plantes. Ce qui l'intéressait tout de suite plus. En tant que métier sérieux, pas en tant que loisir yolo comme ce fut le cas pour la mine.



Orages, amis, temps passaient; Army tentait chaque jour de se rapprocher de lui tandis que lui élargissait peu à peu son cercle de connaissance, sa mère commençait à devenir plus que loquace au sujet de feu son père, il rêvait de découvrir un peu plus du monde à mesure qu'il assimilait ce qu'il avait à assimiler, l'adolescence approchait.
A peu près à cette période, Alcibiade fit son entrée. Un garçon blond, nomade, qui s'installa dans le village avec ses parents.
D'une nature apparemment distante et méfiante, il fit s'écrouler toutes ses barrières en rencontrant Eliide.
Un vrai coup de foudre, si vous voulez mon avis. C'est la deuxième que je vous le donne, attendez vous à une troisième occasion.
Nous disions donc.
Onze ans Eliide, dix Alcy, à l'heure de leur rencontre.
Les choses allaient progressivement se gâter pour Eliide pendant les cinq années qui allaient suivre.

Tout d'abord, sa mère. Plus son fils manifestait un besoin d'indépendance, plus elle le maternait, l'enfermait dans une petite cage où elle entrouvrait la porte seulement s'il répondait à ses demandes. L'une des principales était de l'écouter.
« Mon garçon, mon cher petit homme, mon tout petit. »
Et puis:
« Je suis certaine que tu deviendras aussi respectable que ton père, ça se voit dans ton regard. Je t'aime si fort. Tu me donneras des tas de petits-enfants pas vrai? Promets-le moi. Jure à ta vieille mère que tu ne l'abandonneras jamais. »
Ou alors:
« Tu seras aussi grand que ton père toi, ça se voit. Tu resteras ici, tu auras une belle amoureuse et une belle vie ici, tu verras. Tu vieilliras tranquillement, n'est-ce pas? Sans faire de folies, hein mon ange? »
Quand ce n'était pas:
« Ton père était si gentil, si serviable, si affectueux, si aimant. Tout comme toi. Je sais que tu l'es. Tu lui ressemble tant. Les mêmes traits, la même sérénité. Tu deviendras aussi loyal et paternel que lui, c'est certain. »
Insistance, insistance. Plus il grandissait, plus elle sous-entendait qu'il resterait ici toute sa vie et qu'il ressemblait furieusement à son père. Plus elle semblait s'affoler et s'affliger, plus elle lui disait cela.
Lui l'écoutait. Parfois. D'autres il faisait simplement semblant. Il ne disait rien. Jamais rien.

Et il y avait son oncle, qui devenait de plus en plus dur avec lui. Selon sa mère, c'était à cause des traits de son père. Huy n'aimait pas l'époux qu'elle avait choisi, apparemment. Cela expliquait certaines choses.
Mais il avait pris l'habitude de supporter les manières de cette grosse mégère, comme il le surnommait.
Ce fut juste une petite pierre sur le tas.

Et puis Army. Il l'agaçait. Plus le temps s'écoulait. Il lui semblait que cet ami était une bestiole insistante qu'il ne pouvait repousser à cause d'une affection persistante, et qu'il se sentait obligé de supporter.

Et encore Alcibiade de moins en moins disponible. Et Faüz quittant les lieux après son mariage, laissant un trou de verre dans l'estomac de toute la famille, en particulier Eliide.

Au fil des ans, une gêne naquit au creux de ses tripes. Une désagréable irritation. Irritation envers les gens d'ici, irritation qui falsifiait ses émotions joyeuses pour les remplacer par une humeur de chien et un mépris croissant, irritation envers ceux qui l'entourait qui ne se rendait compte de rien.
Elle grandissait, se propageait, insinuant ses pousses jusqu'au fond de ses orteils, sans jamais parvenir à contrôler ses expressions.
Eliide sentait que ce qui était cher à ses yeux perdait peu à peu leur valeur.
Notamment son goût de vivre. Tout devenait trop insipide. Tout était trop morne.

Cela n'expliquera peut-être pas le comportement qui fut alors le sien pour vous.
Toujours est-il que la veille de ses seize ans, il disparut sans un regard en arrière.

Secrets de famille:
 




Le coin joueur

Coucou c:
Euh. En fait. J'aime ce forum. Et euh.  
*déplie sa feuille de discours*
... Njut. JE SUIS TROP CONTENTE D'ETRE ICI UH. MEME SI VOUS FAITES PEUR (pourquoi est-ce qu'il y a autant de monde sur ce forum. QU'AVEZ VOUS FAIT. QUE FAITES VOUS AU MONDE? DDD'8 ).
Enfin vous avez l'air gentils alors ça va :DD (pas niaise du tout hein)
Sinon je vous en veux d'avoir réouvert les nomades que maintenant é_è Parce que c'est trop tard. Eliide est plus un nomade. C'est un Eartheantiste. Tristesse.
*replie la feuille*
VOILA. JE VOUS AIME. JE CROIS. CCC:
(au fait, je suis pas certaine que les lunettes existent sur Nebula? Hésitez pas à me dire si j'ai fait nawak.)



Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 22:11
Ton nom est juste IMPRONONÇABLE o__o

Bienvenue à toi !
Lindberg Svetlana
Lindberg Svetlana
Messages : 147
Date d'inscription : 22/07/2015
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 22:23
Bienvenue !! *^*
J'avoue le nom est trop dur a dire kohe


Lindberg = Kohe & Soren



KARMA POLICE
I'VE GIVEN ALL I CAN
IT'S NOT ENOUGH
I'VE GIVEN ALL I CAN
BUT WE'RE STILL THE PAYROLL

Merci a Felice pour la signature ♥♥♥♥
Raven
Raven
Messages : 52
Date d'inscription : 19/07/2015
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 22:24
Moi je l'ai dit sans problème :v On dirait un truc allemand What a Face

Bienvenue, j'aime l'avatar!


Crédibilité sans nom ▬ Eliide Tumblr_miecqoIDVf1qku247o1_500
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 22:47
Rozen & Lindberg : Merciii 'v' Il faut prononcer d'un coup D: Ou le cracher c:

Raven : Je veux apprendre l'allemand è__é Ca a l'air cool. Et merci aussi, moi aussi je l'adore trop avec les paillettes fab autour *^* Et des cornes. Et on dirait que le gamin est sur un dromadaire é_è Fab.
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 22:53
BIENVENUE
toi qui a un nom imprononçable ???
Ah gueuh gueuh
Tandem
Tandem
Messages : 366
Date d'inscription : 08/06/2015
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Mer 22 Juil - 22:55
nn mais pff tous des faibles c'est trop facile à dire
fedzterzher wala easy
(....bon en vrai dans ma tête je dis FITZHERBER PARDON)

ELIIDE BIENVENUE le prénom respire la joie avec ses deux "i"
on dirait qu'il est tout excité
je m'appelle eliiiiiide !!! hiiiiii

amour





« i am your servant. i crawl at your feet; for before your love, your kisses, and for you alone i will be weak. »

sprite par HESTIABB

story of my life:
 
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 9:08
...................... je ne ferais aucun commentaire sur le post de tandemique
BON BAH BIENVENUE, ET AMUSE-TOI BIEN PARMI NOUUUUUS ;w;
Hayden Knight
Hayden Knight
Messages : 460
Date d'inscription : 10/05/2015
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 12:53
Hehe bienvenue parmi nous :D!


Mérites:
 

Crédibilité sans nom ▬ Eliide ODEvucW Merci Hestia  amour
Cadeau d'Esel:
 
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 14:41
Je viens te soutenir en tant que nouvelle !
BIENVENUE PARMI NOUS lovie (ouais je l'ai dis sur ma fiche déjà, mais c'est mieux sur ta fiche aussi en fait !) (Un botaniste c'est la classe !! **)
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 15:36
Dastan - Mercii maiiis c'est quoi le problème de ce nom DD8< DOUBD. (....bon c'est vrai que je le prononce au pif aussi en fait. MAIS QUAND MEME.)

Tandem - Ouais hein è_é Je trouve aussi. Conformisme tout ça. Faut pouvoir prononcer les choses avec personnification aussi è_é *ça veut pas dire grand chose tout ça enfin bon*
Et merci beaucoup c'est gentil ;__; (j'aime ton nom aussi, ça inspire les totems de chamans ;_; Et. Classe du coup.) Keurs sur toi c:

Anaidia - Merci toi aussi /blam/ Ta signature est triste D: ENFIN VOILA MERCI ARGNBUH

Hay - Mercii beaucoup c: (Edit: j'ai eu un moment de beug sur ton avatar parce qu'il a changé quand j'ai posté. "Wat comment ce post s'est incrusté entre Hayden et Skyleia par magie O__o???" Mais en fait non. Confusion. Ils sont cools quand même hein ;ww;)

Skyleia - Ouiiiiii soutenons nouuuuus ARGH
BIENVENUE A TOI AUSSIIII (oh je vais vooir c: ) (oui mais nettement moins que danseuse nomade tu m'avoueras é_è Parce que danseuse nomade aux cheveux roses pas que kawaii je trouve ça vraiment trop trop classe. ENFIN MERCI GNUH ><)
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 15:42
fdgipk bienvenuuuuue ♥️
J'aime ton personnage, je le vénère, je dresse un temple à son honneur kawai
Et puis United States en avatar, tu veux me tuer toi ;v;
Encore bienvenue & surtout, amuse-toi bien chez nous ♥️
Invité
Invité
avatar
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 17:39
Merciiii :DD Et merci encore pour les avatars, deux en plus argblduh >__> Eliide mérite pas tant d'attention

...et c'est gentil. Alors qu'il a rien fait owo J'en dresse un plus grand en l'honneur du tien et de ton talent è_é En plus un personnage androgyne, need **
Ne meurs pas DD: Je l'enlève si tu veux :3
Et remercii c: Pour tout

(j'ai jamais dit autant merci en une journée wooh)
Zackary Wise
Zackary Wise
Messages : 753
Date d'inscription : 24/04/2015
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Jeu 23 Juil - 17:55

Nebula te salue !





Omfg j'vais squatter dans ta location en te rameutant pleins de sucreries de Léandre serious et ton histoire est perchée MAIS ELLE ME TUE ! (putain je l'avais deviné qu'ils étaient mari et femme HAHAHAHA) Bienvenue à toi et amuse toi bien parmi nous ♥️

Je t'invite à aller faire ta fiche de relation et/ou de faire une jolie demande de RP si tu es déterminé à écrire ton histoire avec les autres joueurs !
N'hésites pas à garder le guide de Nebula sous le coude ! Ah, et il ne faut pas oublier le bottin des avatars !
L'ensemble du staff te souhaite un bon jeu dans le monde de Nebula !





Spoiler:
 

Aamon
Aamon
Messages : 86
Date d'inscription : 23/07/2015
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le Ven 24 Juil - 18:20
Je viens en retard, mais bienvenue et bravo pour ta validation ! Ton perso est-il aussi foufou qu'Alfred F. Jones ? Car euh
C'EST MON PERSONNAGE FAVORI DE MON ANIME FAVORI TU VOIS ? WE NEED A LINK.
Bref, j'aime ton personnage ♥


Rhéa N. Tomeïn = Ewen Raijin = Aamon
#535894
Contenu sponsorisé
Re: Crédibilité sans nom ▬ Eliide écrit le

Crédibilité sans nom ▬ Eliide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Esti de gagn de sans-dessin
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Nebula :: 
La finale
 :: Epilogue
-